Mounia Meddour, réalisatrice de Papicha et Houria, distinguée aux Arcs Film Festival

Mounia Meddour a reçu le prix Femme de cinéma à l'Arcs Film Festival. Après Papicha et Houria, qui sortira en mars prochain, elle prépare un troisième long-métrage sur l'Algérie.

Mounia Meddour a reçu le prix Femme de cinéma lors du festival de cinéma Arcs Film Festival, qui s'est déroulé du 10 au 17 décembre. La cinéaste franco-algérienne prépare actuellement son troisième long-métrage sur l'Algérie. En recevant sa statuette, elle a déclaré qu'« être réalisatrice, c'est un combat de tous les jours ». Elle a également expliqué que monter un film est « un parcours du combattant »et qu'il est encore plus difficile pour une femme d'origine maghrébine vivant en France depuis seulement 20 ans.

Malgré cela, Mounia Meddour a souligné l'importance de la persévérance et a rappelé qu'elle a mis 10 ans à réaliser Papicha, un film qui a finalement été vu par 260'000 spectateurs, même si « personne ne croyait » en lui au départ. Houria, son deuxième film, met en scène des femmes héroïques et sortira en salles le 15 mars 2023. Après ces deux premiers opus, Mounia Meddour souhaite « continuer d'explorer la question algérienne » et a deux projets en cours, dont l'un qui évoquera l'Algérie des années 1970 et le parcours de ses parents, un couple qui a dû affronter un contexte historique complexe entre la Russie et l'Algérie.

Société Les chiffres sur les mariages, divorces, natalité et espérance de vie en Algérie (ONS)

Papicha, qui raconte l'histoire de plusieurs jeunes filles dans une cité universitaire d'Alger pendant la décennie de terrorisme, avait été choisi pour représenter l'Algérie dans la course à l'Oscar du meilleur film étranger en 2019. Sa projection en Algérie a été annulée au dernier moment.


Vous aimez cet article ? Partagez !