Algérie : Bannissement des couleurs LGBT de toutes sortes de produits

Symboles de la communauté LGBT (lesbienne, gays, bisexuels et transgenres), les couleurs de l’arc-en-ciel ne sont pas les bienvenues en Algérie, et c’est à des niveaux assez élevés que cela s’exprime. En effet, le ministère du Commerce et de la Promotion des Exportations annonce l’organisation d’une campagne de sensibilisation contre la commercialisation des produits portant lesdites couleurs qui « portent atteinte aux valeurs morales de la société algérienne ».

Il est vrai que le département dirigé par Kamel Rezig ne nomme pas explicitement les couleurs en question, mais aucune confusion n’est possible. « Le ministère du Commerce et de la Promotion des Exportations informe tous les opérateurs économiques ainsi que les consommateurs de l'organisation d'une campagne de sensibilisation nationale […] sur les produits portant des symboles et des couleurs offensant la croyance religieuse et les valeurs morales de la société algérienne », peut-on lire dans le communiqué. Cette campagne, selon le ministère, vise à sensibiliser sur les « dangers et les conséquences néfastes de la commercialisation de ces produits sur le marché national, leur présence dans les maisons et les mosquées et l’environnement en général, surtout que cela concerne aussi des jouets pour les enfants, les articles scolaires, les vêtements et même les livres du Coran ».

Couleurs arc-en-ciel, l'Algérie emboite le pas au Qatar

La campagne de sensibilisation qui débutera demain, le 3 janvier 2023 pour prendre fin le 9 du même mois, sera menée au niveau des places publiques et des médias. Aussi, des SMS seront envoyés aux publics visés : les consommateurs et les opérateurs économiques. Il ne fait nul doute que l’initiative du ministère du Commerce et de la Promotion des Exportations n’est pas étrangère à la polémique enclenchée durant la Coupe du monde du Qatar autour des couleurs arc-en-ciel et de la communauté LGBT.

Société À Rouen, une soirée « les étrangers dehors » suscite la polémique

En effet, elle survient à moins de deux semaines de la fin de l’une des compétitions les plus controversées de l’histoire du sport. En plus des scandales, établis ou de supposés, de corruption, d’atteintes aux droits de l’Homme, de désastre écologique, s’est ajouté un refus obstiné de tout ce qui est en mesure de rappeler la communauté LGBT. Rappelons que l’Algérie, par la voix du chef de l’État, avait apporté tout son soutien au Qatar. « L'Algérie exprime son soutien indéfectible au Qatar et dénonce les campagnes douteuses qui le visent », pouvait-on, en effet, lire sur un tweet publié, le 31 octobre 2022, par l'agence de presse qatarie Qatar News Agency, et attribué au chef de l’État algérien.


Vous aimez cet article ? Partagez !