France : Les prix de l'Energie accroissent le nombre d'entreprises en faillite

La France est durement impactée par la crise économique mondiale. La guerre en Ukraine qui a fait exploser les prix de l'énergie a, en effet, eu des conséquences désastreuses sur les entreprises françaises, notamment les PME. Ainsi, le nombre de faillites augmente à un rythme inquiétant. Selon la Banque de France, plus de 41.000 faillites d’entreprises ont été recensées en 2022. Un chiffre qui représente une augmentation de presque 50% par rapport à 2021. 

La France subit donc de plein fouet la crise économique mondiale. L’environnement économique se durcit. Aujourd’hui, il y a moins de croissance donc un peu moins de commandes, des taux d’intérêt plus élevés qui augmentent les frais financiers et des coûts d’approvisionnement en hausse qui mettent à mal les trésoreries. Cependant, cette tendance n'est pas nouvelle. Avant la crise, il y avait environ chaque année en France 55.000 dépôts de bilan par an, c’est ce qu’on pourrait appeler le rythme naturel de la vie économique. Les aides publiques décidées par Emmanuel Macron lors de la crise sanitaire ont fait tomber ce chiffre à 31.000 en 2020, à 28.000 en 2021.

Ainsi, sur deux ans, ce sont presque 50.000 entreprises qui ont été maintenues artificiellement en activité alors qu’elles auraient dû faire faillite en temps normal. Il faut dire que le nombre annuel de défaillances reste 20% en-dessous de celui enregistré en 2019 avant la crise du Covid-19. Presque tous les secteurs sont touchés, même si le mouvement de normalisation est plus important dans l’hébergement-restauration, l’industrie, le commerce et la réparation automobile. Il touche aussi davantage les très petites, petites et moyennes entreprises (TPE/PME) plutôt que les micro-entreprises, les ETI et grandes entreprises. Ces défaillances vont continuer à augmenter, toujours selon la Banque de France.

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Comment les Algériens vivant en France sont ils touchés par ces faillites ?

En France, les Algériens sont nombreux à vivre de petit boulots. Ils sont très présents dans certains domaines comme l'hôtellerie et la restauration. Ces domaines connaissent une augmentation du nombre de défaillances d'entreprises entre 2021 et 2022. En effet, le mouvement de normalisation est toutefois plus fort dans l'hébergement-restauration (5.369 défaillances en 2022, +105,7 %), dans l'industrie (2.994 défaillances, +64,3 %), dans les activités financières et d'assurance (974, +56,6 %) et dans le commerce et la réparation automobile (9135, +54,4 %).

Pour les deux premiers secteurs cités, les faillites des entreprises ont un effet sur l'emploi. Des pertes d'emploi qui vont ainsi toucher les Algériens vivant en France. Cependant, il faut relativiser, le secteur de l'hôtellerie et de la restauration connaissent des pénuries de main d'œuvre. Une pénurie qui est souvent comblée par des Tunisiens, des Marocains et des Algériens.


Vous aimez cet article ? Partagez !