Vente de rendez-vous visa : TLScontact alerte, mais ne bouge pas le petit doigt

Le centre de traitement des demandes de visas TLScontact a mis en garde, une nouvelle fois, contre la pratique de la vente des rendez-vous visas. Dans son communiqué du lundi 16 janvier, ce centre alerte donc contre les intermédiaires qui font de la vente des rendez-vous leur business. Cette nouvelle mise en garde n'est cependant pas accompagnée de mesures concrètes pour lutter contre ce phénomène. 

« Méfiez-vous des représentants tiers et intermédiaires qui vendent des rendez-vous pour le dépôt de votre demande de visa. Vous devez réserver le rendez-vous pour déposer votre demande de visa uniquement sur le site internet de TLScontact », peut-on lire dans ce communiqué, qui n'est qu'un rappel d'anciennes mises en garde. « TLScontact est le prestataire officiel sélectionné par la France en Algérie pour la collecte des demandes de visas. Par conséquent, TLScontact est la seule entité autorisée à gérer les rendez-vous pour le dépôt des demandes de visas pour la France en Algérie », rappelle donc le centre, qui ajoute : « veuillez ne pas acheter de rendez-vous proposé par un intermédiaire : il s’agit d’une pratique frauduleuse que TLScontact condamne fermement.

« TLScontact a une politique de tolérance zéro pour la fraude. Si vous souhaitez nous signaler une activité potentiellement frauduleuse, veuillez nous contacter et sélectionner l'option "Signaler une fraude, une escroquerie ou une corruption" », conclut le communiqué du centre de traitement de demandes de visas.

Voyage & Immigration 5 villes algériennes parmi les endroits les plus chauds au monde

TLScontact n'a pris aucune mesure concrète pour lutter contre la vente des rendez-vous visas

Cependant, au-delà de cette alerte pleine de bonnes intentions, TLScontact n'a pris aucune mesure concrète contre la pratique de vente de rendez-vous de visas. Une pratique signalée à plusieurs reprises et qui a même fait l'objet de rapports parlementaires en France. Conscient de ces fraudes, TLScontact continu de se suffire d'alertes et d'avertissements. « Nous nous réservons le droit de refuser l’entrée dans notre centre de visas à toute personne ayant obtenu un rendez-vous auprès d’un intermédiaire », menace TLScontact, sans pour autant pouvoir expliquer comment le centre peut trouver ces « personnes ayant obtenu un rendez-vous auprès d’un intermédiaire ».

TLScontact aurait donc pu suivre l'exemple de BLS International qui a décidé de mettre en place une mesure réelle pour lutter contre ce phénomène. En effet, ce centre en charge des demandes de visa pour l’Espagne à Alger et à Oran a décidé qu'à partir du 10 janvier 2023 une nouvelle disposition de dépôt de visa pour toutes les catégories sera mise en place pour la prise de rendez-vous. « Après avoir payé les frais de service en ligne et confirmé le rendez-vous, il est obligatoire que le demandeur de visa effectue le paiement exclusivement avec sa propre carte CIB ou Edahabia et doit présenter la carte le jour de son rendez-vous », explique le centre qui ajoute que « dans le cas où le demandeur n’a pas respecté cette instruction (vous payez avec une carte d’une tierce personne), votre rendez-vous sera annulé et vous ne serez pas accepté le jour de dépôt au centre de demandes de visa pour l’Espagne ».

BLS international met donc un frein contre la vente des rendez-vous de visas, tandis que TLScontact se contente d'alerter et va même jusqu'à menacer les usagers qui sont obligés d'acheter ces rendez-vous, car ils ne peuvent pas réserver sur le site du prestataire de services. Et s'ils ne peuvent pas réserver eux-mêmes les rendez-vous, c'est surtout qu'à chaque fois qu'ils sont disponibles, ils sont réservés par des individus qui les revendent au plus offrant.


Vous aimez cet article ? Partagez !