Il est évident que la bataille sera rude entre l'Algérie et le Maroc dans le dossier de l'accueil de la 35e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2025), que la Confédération africaine de football (CAF) a retirée à la Guinée en raison des retards dans la réalisation des infrastructures sportives. Chaque nation a ses propres soutiens, mais l'Algérie semble prendre le dessus sur son adversaire du jour.

En effet, la Tunisie a rejoint la pléthore de nations qui soutiennent la candidature de l'Algérie pour organiser la CAN 2025, comme l'Égypte, la Côte d'Ivoire, le Cameroun et l'Afrique du Sud, entre autres. C'est un soutien supplémentaire important dans cette bataille qui va finalement se limiter à l'Algérie et le Maroc, selon les vœux de l'Instance footballistique africaine.

CAN 2025 : Rude bataille entre l'Algérie et le Maroc

Il faut dire que ce n'est pas seulement la géographie qui a favorisé le soutien tunisien à la candidature algérienne. La CAN 2025 en Algérie signifie que les supporters tunisiens vont être très nombreux à traverser facilement la frontière pour soutenir les Aigles de Carthage. Et ce, en plus du fait que le déplacement de l'équipe de Tunisie, en cas de qualification, ne sera pas pénible et ne gênera pas la forme physique des joueurs.

Mais le Maroc ne dort pas sur ses deux oreilles et la Fédération royale marocaine de football (FRMF), de Fouzi Lekjaa, est une habituée des coulisses dans les couloirs de la CAF et ailleurs. Surtout que concernant l'accueil de la 35e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2025), l'Instance présidée par le Sud-Africain Patrice Motsepe est tentée par privilégier une candidature nord-africaine pour différentes raisons, notamment la nécessité de l'alternance entre régions du continent et les infrastructures prêtes dans les pays qui peuvent accueillir la CAN.

À lire aussi :  CAN U23 : L'Algérie repêchée après la disqualification de la RDC ?

Organisation de la CAN 2025 : Le président de la FAF optimiste

Enfin, l'on ne sait pas si la CAF veut jouer à la neutralité dans ce dossier ou est-ce seulement une manœuvre pour cacher les vraies intentions, mais l'annonce de l'identité du pays hôte ne se fera pas le 10 février au Maroc, comme initialement prévu par l'Instance africaine. Selon le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Djahid Zfizef, l'annonce sera faite dans la 3e semaine de février.

Il n'a pas manqué d'exprimer son optimisme, en rappelant la solidité du dossier algérien. « Nous sommes convaincus que notre dossier sera parmi les meilleurs. Les dirigeants de la CAF et de la FIFA ont conscience que l’Algérie est un pôle sportif important », a-t-il affirmé cette semaine, avec en arrière-plan le succès que connaît le Championnat d'Afrique des nations (CHAN 2023), qui se déroule actuellement en Algérie.