Les prix du pétrole reculent à nouveau

Les marchés pétroliers connaissent une certaine instabilité ces derniers jours. Les cours varient de jour en jour dans un climat ou plusieurs paramètres sont inconnus. Ce mardi 21 février, le prix du pétrole a reculé. Le pétrole brut Brent, référence du pétrole algérien, a connu une baisse par rapport à la dernière séance. Il est cédé à 83,75 dollars le baril. De son côté, le brut américain West Texas Intermediate (WTI) a connu une légère hausse. Il est cédé à 77,20 dollars le baril.

Les marchés pétroliers sont donc instables. Ils varient dans un climat d'interrogations et d'attentes. Le marché est impacté par le dollar américain, qui s'est consolidé. Cependant, les traders attendant le compte-rendu de la réunion de la Réserve fédérale américaine, après que l'optimisme concernant la demande dans un contexte de resserrement de l'offre ait fait grimper les prix le 20 février. Cette hausse n'a cependant pas été maintenue le jour d'après.

Tina Teng, analyste chez CMC Markets, a affirmé ce 21 février que « le dollar américain s'est renforcé et a fait pression sur le prix du pétrole lors de la session asiatique d'aujourd'hui, provoquant un repli des marchés pétroliers après le rebond d'hier ». Ces prix resteront incertains dans l'attente du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale, prévue mercredi, car les données sur l'inflation de base ont augmenté le risque que les taux d'intérêt restent plus élevés plus longtemps.

Économie L'Algérie signe un contrat historique pour son projet solaire

Le prix du pétrole va augmenter

D'un autre côté, les prix sont appelés à augmenter, considérant que les importations de pétrole de la Chine devraient atteindre un niveau record en 2023 et que la demande de l'Inde, troisième plus grand importateur de pétrole au monde, augmente dans un contexte de resserrement de l'offre, tous les regards sont désormais tournés vers la politique monétaire de la plus grande économie et du plus grand consommateur de pétrole au monde.

Les analystes s'attendent donc à ce que les prix du pétrole augmentent dans les semaines à venir, en raison de l'insuffisance de l'offre et d'un rebond de la demande, malgré les obstacles à court terme tels que les hausses des taux d'intérêt américains.


Vous aimez cet article ? Partagez !