L'italien Eni a acheté les activités de British Petroleum en Algérie

L'offensive italienne dans le domaine des hydrocarbures continue. Annoncé en septembre 2022, le groupe énergétique italien Eni a finalisé l'achat des actifs du géant britannique British Petroleum en Algérie.

En effet, Eni a annoncé, dans un communiqué datant du 28 février, la clôture de l’opération d’acquisition des activités de British Petroleum (BP) en Algérie. Le communiqué du groupe italien indique ainsi que « Eni annonce avoir finalisé l’acquisition des activités de BP en Algérie, concernant les deux concessions de production de gaz "In Amenas" et "In Salah", qui sont exploitées conjointement avec Sonatrach et Equinor ». Il souligne que « la transaction a été approuvée par les autorités nationales et antitrust compétentes ».

Eni explique dans son communiqué que « suite à cette opération, et aux programmes de développement déjà en cours dans le bassin de Berkine, la production d’Eni en Algérie atteindra environ 130 000 barils équivalent pétrole par jour en 2023, confirmant ainsi la position de la société en tant que principale entreprise énergétique internationale opérant dans le pays ».

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Il faut dire que cette annonce n'est pas nouvelle. Elle a déjà été faite au début du mois de septembre 2022. Cependant, cette opération est devenue officielle vu son approbation par l'Algérie. Il faut souligner que grâce à cette acquisition le géant italien renforce sa présence en Algérie. « Cette acquisition a une grande valeur stratégique pour contribuer davantage aux besoins en gaz de l'Europe et renforce la présence d'ENI en Algérie », avait déclaré le groupe en septembre 2022. en ajoutant que « l'opération  permettra à ENI d'augmenter son portefeuille d'actifs dans le pays et, conjointement avec les nouveaux contrats de Berkine South et du bloc 404/208 récemment signés, permettra de nouvelles opportunités de développement synergiques, principalement axées sur l'augmentation de la production de gaz ».

Il importe de rappeler que les actifs de BP à « In Amenas » (participation directe de 45,89 %) et à « In Salah » (33,15 %), exploités conjointement avec Sonatrach et Equinor, sont situés au sud du Sahara et leur production de gaz et de liquides associés a débuté en 2006 et 2004 respectivement. En 2021, ils ont produit environ 11 milliards de m3 de gaz, 12 millions de barils de condensats et de GPL. « Suite à ces acquisitions et aux programmes de développement en cours dans le bassin de Berkine, en 2023, la production d'ENI en Algérie passera à plus de 120 000 barils d'équivalent pétrole par jour », avait précisé ENI.

Vous aimez cet article ? Partagez !