France-Maroc : Macron désavoue les eurodéputés de son parti

Entre la France et le Maroc, les relations diplomatiques traversent une période difficile. Ces relations n'arrivent pas à se réchauffer, malgré quelques signes donnés avant la fin de l'année 2022, avec la visite de la ministre française dans le royaume. Plusieurs affaires et scandales continuent d'alimenter cette crise silencieuse entre les deux pays. Il s'agit notamment de l'affaire de corruption appelée Marocgate et aussi de l'affaire d'espionnage par le logiciel Pegasus dont le Maroc est épinglé. C'est dans ce contexte que le président français s'est exprimé sur l'état actuel de ces relations et leur avenir. 

Ainsi, lors de son discours, le 27 février,  encadrant sa prochaine tournée africaine, le président français s'est exprimé sur les relations entre la France et le Maroc. Emmanuel Macron a profité de cette occasion pour tenter d'apaiser les relations avec le Maroc. Il a affirmé sa volonté que ces relations dépassent les divergences actuelles, mais pas seulement. Le Président français est allé jusqu'à désavouer les eurodéputés de son parti politique  Renaissance qui ont voté une résolution contre le Maroc.

C'est dans la même logique que l'ambassadeur de France au Maroc, qui s'est désengagé de cette résolution, que le président français s'est exprimé. Il prend ainsi ses distances avec ce qui empoisonne ces relations ces derniers temps. « Il y a après toujours des gens qui essaient de monter en épingle des péripéties, les scandales au parlement européen, les sujets d’écoutes qui ont été révélés par la presse… Est-ce que c’est le fait du gouvernement de la France ? Non. Est-ce que la France a jeté de l’huile sur le feu ? Non. Voilà donc il faut avancer malgré ces polémiques, mais enfin sans en rajouter parce que je pense que nos jeunesses, elles ont besoin qu’on bâtisse des projets et qu’on avance », déclare donc Emmanuel Macron.

Politique Entrée sans visa à Ceuta pour les Marocains ?

Le président français s'est également exprimé sur ses relations avec le roi marocain Mohammed VI. « Ma volonté est vraiment d’avancer avec le Maroc. Sa Majesté le Roi le sait. Nous avons eu plusieurs discussions. Les relations personnelles sont amicales et elles le demeureront », souligne-t-il.

Emmanuel Macron tente donc de désamorcer la crise entre les deux pays sans prendre réellement position sur les sujets qui fâchent. Il est donc clair que le président français veut sauver sa visite dans le royaume. Reste à savoir comment le Maroc a reçu ces déclarations.


Vous aimez cet article ? Partagez !