Le binational Rayan Cherki prêt à rejoindre l'Algérie, à une condition

Le milieu offensif franco-algérien de l'Olympique lyonnais Rayan Cherki fait encore parler de lui, même si cela ne vient pas de lui personnellement. Le joueur de 19 ans et sa carrière internationale reviennent sur le devant de la scène médiatique, grâce notamment à l'intervention d'une source de la Fédération algérienne de football (FAF) qui a requis l'anonymat.

En effet, selon cette source au niveau de l'Instance footballistique algérienne contactée par le site spécialisé Foot Algérie1, des discussions ont eu lieu récemment entre l'étoile montante de l'Olympique lyonnais Rayan Cherki et des représentants de la Fédération algérienne. L'objet de ces discussions : l'avenir international du jeune binational franco-algérien, qui montre de belles performances en club, malgré son jeune âge.

En fait, selon la même source, Rayan Cherki a exprimé clairement sa disposition à rejoindre l'équipe nationale d'Algérie. Le milieu offensif des Gones n'est pas contre sa convocation chez les Fennecs, si elle vient au moment opportun. Donc, le joueur se dit pour l'instant concentré sur son club, l'Olympique lyonnais, qui a des difficultés à rejoindre les six premiers du classement de la Ligue ; les cinq places qualificatives aux différentes compétitions européennes.

Sports La FAF prend une décision importante concernant les joueurs étrangers

Rayan Cherki ne peut pas devenir Fennec tout de suite

Rayan Cherki, qui est aussi capable de jouer en attaque, accepte donc de jouer pour les Verts, mais à une condition : retarder la convocation, car il est incapable de rejoindre les Fennecs dans un avenir proche. Il semble vouloir se donner un peu de temps pour progresser, surtout qu’il n'a que 19 ans et qu'il a bien montré ses capacités sur le terrain.

Il y a, cependant, une autre lecture possible à cette attitude de Rayan Cherki. Le sort réservé à ses ex-coéquipiers Nabil Fekir et Houssem Aouar le pousse à être vigilant quant à toute déclaration sur son avenir international. Il a peut-être peur qu'il soit mis à l'écart comme les autres avant lui. Les faits dénoncés par le journaliste d'investigation français Romain Molina sont encore dans les esprits de tous les joueurs binationaux.


  1. Rayan Cherki en équipe d’Algérie : Ce que l’on sait des contacts, Foot Algérie 


Vous aimez cet article ? Partagez !