Après l'Allemagne, la France va-t-elle légaliser le cannabis ?

La légalisation du cannabis divise encore en France, malgré une législation très restrictive par rapport aux autres pays européens. Selon un rapport de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OFDT), la France est le deuxième pays consommateur de cannabis en Europe. Mais avec les changements législatifs en cours en Allemagne, la donne pourrait changer.

En effet, l'Allemagne s'est engagée à légaliser la vente de cannabis récréatif dès 2024. Le 16 mars, le ministre allemand de la Santé Karl Lauterbach a présenté un projet de loi à la Commission européenne visant à légaliser la vente de cannabis à des fins récréatives. Ce projet pourrait intéresser la France, qui pourrait suivre le même chemin si la situation en Allemagne évolue favorablement. Le gouvernement français suit de près les évolutions législatives de son voisin européen.

Ainsi, le ministre français François Braun, a évoqué avec son homologue allemand lors du conseil EPSCO (Emploi, politique sociale, santé et consommateurs) à Bruxelles , ce projet de loi. Le cabinet du ministre a déclaré que « La France suivra de près l’évolution du cadre législatif allemand, notamment pour ce qui a  trait à son impact potentiel sur les régions transfrontalières ». L'association Addictions France, qui se positionne en faveur de la légalisation du cannabis pour lutter contre le trafic de drogue, a déclaré que si l'Allemagne légalise le cannabis, cela aurait des influences directes sur la France, car « la tentation sera évidente » en France.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

Il faut souligner que selon les statistiques officielles du ministère de l'Intérieur, la France compte environ 900'000 usagers quotidiens de cannabis1. Cependant, le président français Emmanuel Macron s’est de tout temps opposé à la légalisation du cannabis. Le gouvernement prévoit une intensification de la lutte contre les trafics de stupéfiants et leur consommation, et le cannabis reste une substance incriminée.


  1. « Derrière la fumée », une campagne pour sensibiliser sur les risques du cannabis, Gouvernement français 


Vous aimez cet article ? Partagez !