Crise bancaire : L'incertitude est encore élevée dans le secteur financier, alerte le FMI

L'économie mondiale est secouée par plusieurs crises ces dernières années. Après la crise sanitaire, qui a durement impacté cette économie, la guerre en Ukraine est arrivée pour encore compliquer la situation. En ce début d'année, alors que les économistes tablaient sur une reprise de la croissance, une crise financière vient pointer son nez. En effet, ayant éclaté le 10 mars avec la faillite de la banque américaine Silicon Valley Bank (SVB) cette crise a semé le doute dans cette économie déjà fragilisée.

Ainsi, l'économie mondiale ne verra pas le bout du tunnel de sitôt. Les analystes sont nombreux à avertir sur les risques de contagion de la crise financière. C'est le cas également de la directrice générale du Fonds monétaire international Kristalina Geogrieva qui a alerté, à partir de Pékin où se tient un forum sur le développement de la Chine, que « les risques pour l’instabilité financière ont augmenté ».

Cette crise, qui a commencé par la faillite de la banque américaine Silicon Valley Bank (SVB), qui vie de la banque new-yorkaise Signature Bank et les difficultés que rencontre le Credit Suisse, a déjà un grand impact sur les investissements. Certaines matières premières, notamment le pétrole, sont frappées de plein fouet par ces faillites. Pour Kristalina Geogrieva « les décideurs politiques ont pris des mesures décisives en réponse aux risques pesant sur la stabilité financière… Ces mesures ont dans une certaine mesure atténué les tensions sur les marchés, mais l’incertitude est élevée, ce qui souligne la nécessité de rester vigilant ».

Économie Gaz : Les exportations de l'Algérie vers l'Espagne en hausse

La responsable du FMI n'est donc pas rassurée ni rassurante. Cependant, dans cet environnement économique pessimiste la présidente du FMI a salué « la forte contribution que la Chine apportera à la croissance mondiale en 2023 ». « Ce rebond vigoureux signifie que la Chine devrait représenter environ un tiers de la croissance mondiale en 2023, ce qui donnera un coup de fouet bienvenu à l’économie mondiale », affirme la directrice générale du FMI. Cependant, cette responsable a averti qu'« augmenter la productivité et rééquilibrer l’économie en délaissant l’investissement au profit d’une croissance davantage axée sur la consommation est une méthode plus durable, moins dépendante de l’endettement et contribuera à relever les défis climatiques ».


Vous aimez cet article ? Partagez !