Traversées maritimes vers l'Algérie : Anarchie dans les ports et à bord des navires

La saison estivale s'approche à grands pas et les ressortissants algériens établis à l'étranger, particulièrement ceux plus nombreux en France et en Espagne, se préparent à passer leurs vacances en Algérie. Certains prendront l'avion alors que d'autres choisiront les traversées maritimes pour réduire les dépenses du voyage, et ce, tout en espérant que les voyages se passent dans de meilleures conditions.

Mais les images et les témoignages qui circulent sur les réseaux sociaux ne sont pas de bon augure. Des images qui montrent qu'en matière d'organisation, les compagnies maritimes desservant les ports algériens ne sont toujours pas à la hauteur. L'anarchie qui caractérise les voyages maritimes de et vers l'Algérie est l'œuvre autant des compagnies que des ports.

En fait, les scènes d'anarchie visibles sur les vidéos partagées sur les différents réseaux sociaux sont époustouflantes. À croire qu'il n'y a pas de règles régissant les voyages maritimes qui desservent l'Algérie depuis les ports français et espagnols. Plus des ports espagnols que français, est-il utile de souligner. Et les commentaires qui accompagnent les vidéos et les images ne sont pas très tendres à l'égard des gestionnaires des ports et des compagnies maritimes.

Voyage & Immigration Nationalité française : 40 % des Français ne réussiraient pas le test

Traversées maritimes vers l'Algérie : Les trabendistes font la loi à bord des navires

Il faut dire que pour ce qui est des incidents de ces derniers jours, il s'agit plutôt de l'attitude des trabendistes qui rendent la vie dure aux voyageurs qui effectuent les traversées du port d'Almeria vers celui d'Oran. Leurs victimes : les voyageurs d'un navire de la compagnie Trasmediterranea. Tous les couloirs sont obstrués par les bagages de ces « importateurs clandestins » qui semblent s'être adaptés aux restrictions imposées par la compagnie maritime nationale Algérie Ferries.

En effet, la compagnie maritime algérienne interdit depuis quelques mois aux trabendistes qui faisaient la loi sur la ligne Alicante-Oran, de voyager sur ses navires dans les conditions habituelles. Ces mêmes trabendistes se sont finalement rabattu sur la compagnie espagnole Trasmediterranea et les traversées toujours vers Oran depuis le port d'Almeria.

Les vidéos qui circulent montrent des voyageurs incapables de circuler dans les couloirs du bateau sans être gênés par les énormes et nombreux bagages posés à même le sol. Dans une vidéo précisément, un voyageur a filmé son passage en sortant des toilettes. Il avait trouvé toutes les difficultés pour se frayer un chemin vers l'autre côté du navire.

Voyage & Immigration 5 villes algériennes parmi les endroits les plus chauds au monde


Vous aimez cet article ? Partagez !