Fêtes de l'Aïd : Des députés réclament 4 jours de congé pour les Algériens

La célébration de la fête de l’Aïd el-Fitr de cette année en Algérie a soulevé une question concernant le nombre de jours fériés accordée par les autorités à cette occasion. De nombreux Algériens se sont, en effet, interrogés sur le nombre de jours de repos auxquels ils ont droit à l’occasion de cette fête religieuse, par rapport aux citoyens d'autres pays musulmans.

L’Aïd el-Fitr et l’Aïd el-Adha, sont les deux plus importantes fêtes religieuses chez les musulmans. Deux événements fériés et surtout chômés et payés dans les pays musulmans. La durée du congé pour ces deux fêtes musulmanes diffère d'un pays à l'autre. Elle est de deux jours en Algérie et peut durer jusqu'à huit jours dans certains pays du Golfe. En Algérie, la période de congé de deux jours est jugée insuffisante par la majorité des Algériens, d’autant plus qu’elle constitue la période la plus courte par rapport aux autres pays musulmans.

Depuis plusieurs années, des voix se sont élevées en Algérie pour réclamer auprès des autorités un prolongement du congé des fêtes de l’Aïd el-Fitr et de l’Aïd el-Adha, au-delà des deux jours accordés jusque-là. La question est revenue à nouveau au-devant de la scène à l’occasion de la dernière fête de l’Aïd el-Fitr. De nombreux internautes ont relayé sur les réseaux sociaux une liste des jours de congé dans les pays musulmans  pour cette fête religieuse et on peut voir que pour certains pays, l’Aïd prend une tournure de mini vacances.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

L'Algérie est le dernier pays pour la durée de congé des fêtes de l'Aïd

Ainsi donc, selon ledit classement, l’Algérie fait partie des pays qui accordent le moins de jours fériés à l’occasion des fêtes de l’Aïd. Avec uniquement 2 jours chômés et payés, l’Algérie est loin derrière les autres pays musulmans, notamment ceux du Golfe. À ce titre, le Qatar accorde à ses citoyens un congé de 8 jours pour les fêtes de l’Aïd, tout comme l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. En Égypte, la durée du congé de l’Aïd est de 6 jours, alors que dans les pays voisins de l’Algérie, la durée est de 4 jours au Maroc et de 3 jours en Tunisie.

Devant cette situation, un groupe de députés à l’Assemblée populaire nationale (APN) a interpellé le gouvernement pour réclamer l’augmentation de la durée du congé des fêtes de l’Aïd en Algérie, et ce à travers la modification de la Loi n° 63-278 du 26 juillet 1963 fixant la liste des fêtes légales. En effet, un groupe de députés a déposé une demande au gouvernement pour élargir le congé des fêtes de l’Aïd el-Fitr et de l’Aïd el-Adha en Algérie de 2 à 4 jours, rapporte ce jeudi le journal Echorouk.

Les auteurs de cette proposition justifient leur demande par « la spécificité de ces deux fêtes religieuses qui nécessitent un congé au-delà de 2 jours afin de permettre aux Algériens de célébrer ces événements dans les meilleures conditions à l’instar des citoyens des autres pays musulmans, dont le congé pour l’Aïd est entre 3 et 8 jours », souligne la même source, citant ladite proposition des députés à l’APN.


Vous aimez cet article ? Partagez !