Hadj 2023 : Quelles conséquences sur le marché noir des devises en Algérie ?

Le marché noir des devises occupe une place prépondérante dans les opérations de change en Algérie. Il est la principale bourse de change du pays et répond aux besoins des voyageurs et opérateurs économiques. Ce marché, difficilement prévisible, évolue selon les conjonctures. En effet, certains évènements ont un grand impact sur ce marché, alors que d'autres passent sans l'affecter.

Pour comprendre le fonctionnement du marché noir algérien, il faut surtout suivre son évolution à chaque conjoncture. Il répond principalement à la loi de l'offre et de la demande. En été, par exemple, quand les émigrés rentrent au pays, l'offre devient importante et cela influence le taux de change. En cette période de préparation de la saison du pèlerinage, la demande augmente aussi.

Ce lundi 15 mai, au marché noir du square Port-Saïd à Alger, l'euro s'échange à 224 dinars à l'achat et 226 dinars à la vente, tandis que le dollar américain a légèrement dévissé et s'échange à 203 dinars à l'achat et 205 dinars à la vente. La livre sterling s'échange à 248 dinars à l'achat et 250 dinars à la vente, et le dollar canadien a connu un léger recul et s'échange à 146 dinars à l'achat et 148 dinars à la vente. À Tizi-Ouzou, le taux de change est légèrement inférieur.

Économie Gaz : Les exportations de l'Algérie vers l'Espagne en hausse

Cette hausse de l'euro est donc imputable à la hausse de la demande. En effet, à quelques jours du début de la campagne du pèlerinage à la Mecque (Hadj, ou Hajj) les futurs pèlerins s'approvisionnent en devises. Ainsi, en sachant que le premier vol dédié aux pèlerins algériens quittera le territoire national vers l’Arabie Saoudite le 31 mai 2023, les jours qui vont suivre connaîtront une pression sur la demande en devises. Cela va donc tirer le taux de change vers le haut. Les valeurs des devises devront donc grimper.

Cependant, il faut dire que ce marché est imprévisible. D'autres facteurs peuvent influer dans un autre sens. Il faut également souligner que ce marché noir est dans le collimateur des autorités – au moins dans le discours. Les autorités ont annoncé l'ouverture des bureaux de change. Une décision qui aura un impact sur ce marché.


Vous aimez cet article ? Partagez !