À 18 ans, le joueur franco-algérien Ilyes Benlebsir signe à l'OGC Nice

Quand on lit quelque part qu'un joueur franco-algérien de 18 ans a signé à l'OGC Nice, l'on pense généralement au néo-international algérien Badredine Bouanani, qui a prolongé son contrat avec les Aiglons. Et pourtant, il ne s'agit pas de Bouanani, mais d'un autre binational, pour l'instant inconnu au bataillon.

Il est vrai qu'il est encore inconnu au bataillon, mais Ilyes Benlebsir ne va pas tarder à se faire connaître, puisqu'il est appelé à entamer sa carrière professionnelle dès cet été au sein du club azuréen. Comme Badredine Bouanani, le jeune Benlebsir est âgé de 18 ans et arrive tout droit du Havre AC.

En fait, le jeune Franco-Algérien Ilyes Benlebsir arrive plus exactement des jeunes catégories du Havre AC, puisqu'il a évolué chez les U19 tout au long de la saison 2022/2023. En Normandie, où il est né, et dans les Alpes Maritimes, où il va atterrir dès cet été, on dit de lui qu'il est très prometteur et qu'il a un grand avenir devant lui.

Sports La CAN 2025 au Maroc menacée

Même s'il est milieu central, Ilyes Benlebsir peut également jouer sur les ailes, que ce soit à gauche ou à droite. C'est suffisant pour les observateurs de le comparer à la révélation de l'équipe d'Algérie et de l'OGC Nice Badredine Bouanani. Mais visiblement, l'avenir promis au jeune Havrais semble plus brillant puisqu'on prédit qu'il va faire mal prochainement.

Ilyes Benlebsir dans le viseur de Belmadi pour l'équipe nationale ?

Il est clair que c'est encore tôt pour dire que le sélectionneur national Djamel Belmadi devrait le convoquer en équipe d'Algérie, le jeune binational ayant besoin de temps pour montrer ses capacités et surtout progresser dans une équipe professionnelle. Une saison dans le sud de la France pourrait le révéler au grand public, comme avec Fares Chaïbi au Toulouse FC.

Mais Belmadi et les dirigeants de la Fédération algérienne de football (FAF) devraient garder un œil sur lui parce que la Fédération française ne risque pas de faire les mêmes erreurs qu'avec Bouanani et Chaïbi. Il y a peut-être lieu de lui donner quelques mois pour s'affirmer à Nice et le convoquer pour se l'accaparer et lui permettre de s'adapter.


Vous aimez cet article ? Partagez !