Maroc-Israël : vers l'exemption de visas entre les deux pays ?

Depuis la signature des accords d'Abraham, actant la normalisation entre le Maroc et Israël, les deux pays ont fait de grands pas pour une coopération dans plusieurs domaines. Malgré les réticences de la société au Maroc, le Royaume n'a pas seulement normalisé ses relations avec Israël, mais aussi fait de cet État – décrié en raison de la situation en Palestine – l'un de ses meilleurs partenaires et alliés.

Ainsi, après la forte coopération militaire entre les deux pays, la coopération scientifique, mais aussi les échanges commerciaux et l'accueil de touristes israéliens par le Maroc, les deux pays veulent aller plus loin. Cette fois, c'est la libre circulation des citoyens des deux pays qui est discutée. Certains cerclent travaillent pour la suspension pure et simple de visas entre Israël et le Maroc.

En effet, Meir Masri, une figure de proue du Parti travailliste israélien, a affirmé dans une interview accordée au journal marocain TelQuel que les deux pays étudient le projet de la suspension du visa. « Le projet d’exemption de visa entre le Maroc et Israël est sur la bonne voie », a-t-il déclaré.

Voyage & Immigration France : Comment les enfants d'immigrés parviennent-ils à s'insérer dans la société ?

Il faut dire que ce travailliste fait partie des politiciens israéliens qui veulent aller plus vite dans cette démarche. Cet ami du Maroc ne cesse de faire la promotion du Royaume en Israël. « Il est honteux et inacceptable qu’un Européen ou un Russe puisse entrer en Israël sans visa et demander un visa d’entrée à nos frères marocains », avait-il déclaré déjà en 2021.

Meir Masri, souligne cependant que le projet d’exemption de visa de Meir est toujours « en discussion », car il n’appartient pas à la Knesset israélienne de se prononcer sur ce type de réglementation. En effet, ce sont des décisions qui relèvent du Premier ministre et du ministère des Affaires étrangères. Toutefois, vu l'évolution des relations entre les deux pays, Meir Masri affirme que sa suggestion « a été accueillie positivement par la classe politique israélienne ».

Il faut dire que depuis la normalisation entre le Maroc et Israël, le nombre d'Israéliens ayant visité le Maroc a explosé. Après avoir instauré une demande de visa électronique (eVisa) pour les Israéliens en juillet 2022, le Maroc a délivré plus de 150'000 visas électroniques sur 160'000 demandes traitées, selon des chiffres officiels. Ce nombre de visiteurs israéliens booste le secteur touristique au Maroc, même si ces Israéliens ne sont pas bien vus dans bon nombre de cas.


Vous aimez cet article ? Partagez !