L'Arabie saoudite sur la voie de la normalisation avec Israël ?

Le vent de la normalisation des relations avec Israël a-t-il soufflé ? La question mérite d'être posée ces derniers temps, étant donné que plusieurs pays ne rejettent plus cette option comme ce fut le cas auparavant. En effet, sous l'impulsion des États-Unis, plusieurs pays jadis hostiles à Israël ont changé de cap. Le « front du refus » s'est donc fissuré et la liste des États qui campent sur leur position par rapport à cet État qui s'est construit sur la négation de la Palestine se rétrécit de plus en plus.

L'offensive américaine porte ses fruits et Israël devient « fréquentable » aux yeux de plusieurs pays qui faisaient partie des farouches opposants à la reconnaissance même de cet État. Les vents ont tourné et la création de l'État palestinien n'est plus une condition pour la reconnaissance et l'établissement de relations avec Israël.

En effet, ces dernières années, plusieurs pays ont reconnu cet État. Et les rumeurs persistent sur de nouvelles « normalisations » par ces pays qui faisaient partie du « front du refus », dont l'Arabie saoudite occupait une bonne place. Le royaume saoudien a par le passé rejeté toute normalisation avec Israël. Les choses ont changé pour ce royaume qui a engagé plusieurs réformes internes et qui revoit ses relations internationales.

Politique Entrée sans visa à Ceuta pour les Marocains ?

Le prince héritier d'Arabie saoudite confirme les discussions autour d'une normalisation avec Israël

En effet, le prince héritier de l'Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane, a confirmé l'information qui n'était qu'une rumeur. En s'exprimant dans  un entretien accordé à la chaîne américaine Fox News, le prince saoudien a lâché une bombe : L'Arabie saoudite pourra rejoindre le Maroc, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et le Soudan qui ont normalisé leurs relations avec Israël. Mohamed ben Salmane a confirmé l'existence de ces discussions entre son pays et Israël.

Il a indiqué que l'administration américaine a présenté une proposition pour la mise en place de relations entre l'Arabie saoudite et Israël, en ajoutant que les discussions entre son pays et Israël « étaient sérieuses » et « se poursuivaient ». « Chaque jour, nous nous rapprochons de l'établissement de relations avec Israël », a affirmé le roi saoudien qui souligne tout de même l'Arabie saoudite espère « l'amélioration des conditions de vie » des Palestiniens. « Je veux voir une nouvelle vie pour les Palestiniens », a t-il affirmé. Pour le prince, la question palestinienne fait partie de ces discussions, mais ne conditionne plus l'établissement des relations avec Israël avec la création de l'État palestinien. Ce qui est une première.


Vous aimez cet article ? Partagez !