En Algérie, l'inflation est encore repartie à la hausse (ONS)

Les prix des produits de première nécessité sont repartis à la hausse après une accalmie et une tendance baissière qui n'a finalement duré que 2 mois de suite. Ainsi, après une reprise de la hausse des prix au mois de juillet, le mois d'août a continué sur cette lancée, confirmant la tendance.

Le dernier bulletin de l'Office national des statistiques (ONS) sur l'indice brut des prix à la consommation révèle que les prix augmentent en Algérie. Le mois d'août 2023 a été marqué par un indice général qui a connu une augmentation de 2,2 % par rapport au mois précédent. Il s'agit d'une variation légèrement supérieure à celle observée au même mois de l'année précédente (2022, +1,9 %).

L'inflation atteint 9,7 % en Algérie

Le rapport de l'ONS concernant le mois d'août indique notamment que les prix des biens alimentaires augmentent de 4,7 %. Le taux d'inflation en Algérie a atteint 9,7 % avec une variation de +11,1 % entre août 2022 et août 2023, souligne aussi l'ONS dans son bulletin.

Économie L'Algérie signe un contrat historique pour son projet solaire

Cette inflation est surtout le résultat de la hausse des prix des biens alimentaires, notamment les produits agricoles frais. Il faut dire que la variation des prix connaît une légère différence entre les villes. Dans la capitale Alger, les produits alimentaires ont augmenté de près de 8,4 % ; les fruits ont ainsi augmenté de 13,8 %, les légumes de 28,1 %. La viande de poulet, de son côté, a flambé avec une hausse de 20,1 %.

Toujours dans la même ville, l'indice des prix a connu une augmentation de 2,2 % par rapport au mois précédent. Cette variation est légèrement supérieure à celle observée au même mois de l'année écoulée.

Par ailleurs, le bulletin de l'ONS souligne que les prix des produits alimentaires industriels ont connu une légère baisse de 0,3 %. Sur toute une année, allant d'août 2023 à août 2022, les prix des biens alimentaires ont flambé. Ces derniers ont connu une hausse de 13,9%. En détail, les prix des produits agricoles frais ont augmenté de 23,5 %, avec une augmentation de 45,9 % pour les fruits. Les prix des produits alimentaires industriels enregistrent une hausse de 4,4 %, avec une augmentation de 24,5 % pour le café, le thé et les infusions.

Il faut souligner que ces chiffres de l'ONS ne concordent pas avec ceux présentés par le gouvernement Benabderrahmane dans sa déclaration de politique générale. En effet, avec ces hausses qu'a connues le mois de septembre pour certains produits ainsi que les taux d'inflation enregistrés durant les 8 premiers mois de l'année, il n'est pas évident d'atteindre la baisse annoncée par le gouvernement. Ce dernier avait en effet affirmé que cette inflation serait dans une fourchette de 7 à 8 % pour l'année 2023.

Économie L'Algérie s'apprête à exporter de l'électricité vers l'Europe via un câble sous-marin


Vous aimez cet article ? Partagez !