Djamel Belmadi est le sélectionneur le mieux payé à la CAN 2023

Djamel Belmadi - Equipe d'Algérie - Fennecs

Djamel Belmadi conduira  l’équipe algérienne de football à la CAN 2023 prévue en Côte d’Ivoire. La mission du sélectionneur national est de jouer le titre, lui qui avait réussi à remporter le trophée en 2019 en Egypte avant de connaître la désillusion deux années plus tard lors de la CAN 2021 au Cameroun.

Pour la troisième fois de suite, Djamel Belmadi aura l’honneur de conduire la barre technique de la sélection algérienne à la Coupe d’Afrique des nations. Pour l’édition de la CAN 2023 prévue du 13 janvier au 11 février 2024, Djamel Belmadi aura la mission de mener les Verts à leur troisième étoile africaine, lui qui avait réussi à remporter le trophée en 2019 en Égypte, près de 30 années après le premier sacre algérien en 1990.

Djamel Belmadi qui s’est vu renouveler son contrat par la FAF, malgré le double échec à la phase finale de la CAN 2021 au Cameroun et des qualifications à la Coupe du monde 2022 au Qatar, sera très attendu à l’occasion de cette CAN 2023, prévue dans moins de deux mois en Côte d’Ivoire. Celui qui a réussi à faire qualifier les Verts à cette compétition sans difficultés, sera en face de nombreux autres sélectionneurs qui ont, eux aussi, la mission de remporter le titre suprême.

Djamel Belmadi détient le salaire le plus élevé des sélectionneurs à la CAN 2023

Mais ce qui distingue Djamel Belmadi des autres entraîneurs présents à la CAN 2023, c’est surtout sa valeur sur le plan financier. En effet, le patron de la barre technique des Verts est considéré comme le sélectionneur le mieux payé en Afrique. Il figure en tête du top 10 des entraîneurs les mieux rémunérés présents à la CAN 2023. Une « distinction » qui constitue une pression supplémentaire sur les épaules de Djamel Belmadi, vis-à-vis des supporters algériens et surtout de ses nombreux détracteurs.

En effet, selon le site sénégalais Sene.News, le sélectionneur algérien Djamel Belmadi détient le salaire le plus élevé du continent africain avec 208'000 euros par mois. Il est suivi par le sélectionneur de l’Égypte, le Portugais Rui Vitoria, avec 200'000 euros mensuels et le Français Jean-Louis Gasset, sélectionneur de la Côte d’Ivoire, avec 108'000 euros par mois. Le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, qui a réussi à mener les Lions de l’Atlas en demi-finale de la Coupe du Monde 2022, se classe 5e avec un salaire de 60'000 euros par mois.

Dans le classement des salaires des sélectionneurs de la CAN 2023, le Sénégalais Aliou Cissé, vainqueur de la dernière CAN avec les Lions de la Terranga occupe la 7e place avec un salaire de 46'000 euros par mois. Il partage la 7e place avec Chris Hughton du Ghana et devance Rigobert Song du Cameroun, qui est classé 9e avec un salaire mensuel de 29'000 euros. En revanche, Jalel Kadri de la Tunisie perçoit le salaire le plus bas parmi les entraîneurs de la CAN 2024, avec 11'000 euros par mois.

Qui est l'entraîneur africain le mieux payé ? Classement

Rang Entraîneur Pays Salaire mensuel
1 Djamel Belmadi 🇩🇿 Algérie 208 000 €
2 Rui Vitoria 🇪🇬 Égypte 200 000 €
3 Jean-Louis Gasset 🇨🇮 Côte d'Ivoire 108 000 €
4 Walid Regragui 🇲🇦 Maroc 60 000 €
5 Aliou Cissé 🇸🇳 Sénégal 46 000 €
6 Chris Hughton 🇬🇭 Ghana 46 000 €
7 Rigobert Song 🇨🇲 Cameroun 29 000 €
8 Jalel Kadri 🇹🇳 Tunisie 11 000 €
Retour en haut
Share via
Copy link