Gaz : la consommation mondiale et les prix en hausse

terminal de gaz naturel liquéfié

Les prix des énergies fossiles ont connu un net recul ces derniers jours. Le pétrole et le gaz ont subi des pertes sur les marchés. Cette situation commence à changer, les prix du pétrole remontent la pente et ceux du gaz également. Les prix liés notamment à la demande devraient finir l'année dans une fourchette intéressante pour les pays producteurs.

Il faut souligner que si pour les prix du pétrole, plusieurs facteurs sont intervenus lors de leur baisse et de leur hausse, ceux du gaz dépendent de la consommation mondiale. Cette consommation a en effet nettement augmenté au mois de novembre 2023, selon le dernier rapport mensuel du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF).

En détail, la consommation de l’Union européenne (UE) a connu son deuxième mois consécutif d’augmentation. Celle de la Chine a également évolué de 7,4% (en glissement annuel). Le rapport du mois de décembre, rendu public par le GECF souligne concernant l'empire du milieu, que « cette augmentation est largement attribuée à la résurgence de la situation économique suite à l’assouplissement des mesures strictes de confinement liées à la Covid-19, ce qui a conduit globalement à un rebond de la demande énergétique, dont le gaz ».

La hausse de la demande a impacté les prix du gaz

De leur côté, les Etats-Unis ont enregistré une augmentation de 4% de leur consommation de gaz en glissement annuel. « Cette hausse a été principalement tirée par le secteur de la production d’électricité, reflétant un changement dans la dynamique de l’approvisionnement en énergie en réponse aux facteurs du marché et de l’environnement », indique le rapport du GECF. Globalement, les exportations mondiales de GNL ont augmenté de 1,5% en glissement annuel pour atteindre 34,8 Mt, portées par les exportations de la Malaisie, du Mozambique, des Emirats arabes unis et des Etats-Unis, souligne encore le rapport.

Cette hausse de la demande a impacté les prix du gaz. Le prix spot TTF moyen s’est élevé à 13,7 dollars/MMBtu, reflétant une légère augmentation de 2% d’un mois à l’autre. Le rapport souligne que le prix spot moyen du GNL NEA a connu une augmentation de 1% sur un mois, pour atteindre 15,4 dollars/MMBtu. Il faut dire que pour les mois à venir, la météo en Europe et en Asie sera déterminante pour les prix du gaz.

Retour en haut
Share via
Copy link