Youcef Atal : une lourde peine requise, la date du verdict fixée

Les procès de l'international algérien de l'OGC Nice Youcef Atal s'est poursuivi durant toute la journée de ce lundi 18 décembre, après de longues auditions animées par le président du tribunal correctionnel de Nice, les avocats de la partie civile, notamment ceux représentant la LFP et la LICRA, ainsi que la procureure de la République.

C'est donc vers 18 heures ce lundi que la procureure, particulièrement offensive, a présenté son réquisitoire à l'encontre du latéral droit de l'équipe d'Algérie et du club niçois, Youcef Atal, poursuivi pour « provocation à la haine à raison de la religion », après qu'il ait partagé une vidéo controversée en lien avec le conflit israélo-palestinien.

C'est ainsi que la procureure a requis la peine de 10 mois de prison assortie d'un sursis simple. Elle a également requis une amende de 45'000 euros ainsi que la diffusion de la décision de justice sur Instagram pendant une durée d'un mois. Un réquisitoire particulièrement sévère, comme on peut le constater, à l'encontre de Youcef Atal.

Le verdict dans le procès de Youcef Atal mis en délibéré pour le 3 janvier 2024

Après ce réquisitoire, les avocats de la défense ont fait leurs plaidoiries, comme celle de Me Antoine Vey qui a dénoncé un traitement injustifié de la justice, notamment durant l'épisode de la garde à vue. « Pourquoi aller le matin au stade et essayer de le choper devant tous ses camarades ? Pardon, le parquet de Nice, mais ce n'est pas vraiment nécessaire. On le convoque, il se présente, il s'explique », a-t-il plaidé.

Le tribunal correctionnel de Nice a mis le verdict en délibéré pour le 3 janvier 2024, à 13 h 30, soit 2 jours après le départ de l'équipe d'Algérie vers la capitale togolaise pour son stage d'avant la CAN 2023. Il reste à savoir si Youcef Atal aura le droit, sur le plan légal, de voyager avec l'équipe d'Algérie avant la date arrêtée pour la reddition du verdict.

Retour en haut
Share via
Copy link