Pétrole : les prix augmentent et l'OPEP rassure quant à sa cohésion

Pétrole, cours du pétrole en hausse - OPEP - OPEP+

Les marchés pétroliers continuent de fluctuer en ce début de l'année. Les prix du pétrole sont en effet en dents de scie. Ils augmentent et chutent au gré des événements géopolitiques et des prévisions sur les stocks américains et la demande chinoise. Les marchés sont donc instables alors que l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) rassure quant à sa cohésion.

Le contexte est donc compliqué pour le secteur pétrolier. Toutefois, en raison de facteurs géopolitiques, les prix ont augmenté ce samedi 6 janvier. En effet, le Brent, référence du pétrole algérien, se négocie à 78,87 USD. De son côté, le brut américain West Texas Intermediate est cédé à 73,44 USD. Cette relative hausse des prix du pétrole est le résultat des craintes sur une rupture d'approvisionnement en raison de la crainte d'une escalade des conflits au Moyen-Orient.

Ainsi, "le marché continue de se concentrer sur la situation au Moyen-Orient et sur les problèmes liés au trafic maritime dans la mer Rouge", expliquent les analystes d'Energi Danmark. En effet, la tension s'est encore accrue au cours des derniers jours en mer rouge et "les investisseurs s'inquiètent de la propagation du conflit à l'ensemble de la région", selon Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole se veut rassurante

C'est dans ce contexte que l'OPEP s'est exprimée sur la situation des marchés pétroliers par le biais d'une déclaration rendue publique. L'Organisation qui a rappelé la Déclaration de coopération (DoC), signée en décembre et affirmant que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole ainsi que les pays non-membres maintiennent leur engagement commun, en faveur de l’unité et la cohésion pour maintenir la stabilité du marché pétrolier.

« Les efforts extraordinaires déployés par les pays membres de l’OPEP et les pays producteurs non membres de l’OPEP participant à la DoC ont manifestement aidé l’économie mondiale à surmonter les nombreuses difficultés rencontrées au cours des dernières années, notamment la pandémie de Covid-19, et ont assuré la stabilité du marché pétrolier, en particulier par rapport à d’autres produits de base », peut-on lire dans la déclaration de l'OPEP publiée le 3 janvier 2024.

« Les niveaux sans précédent de coopération, de dialogue, de respect mutuel et de confiance continueront d’être la base de ces efforts de collaboration continus à l’avenir. Ceci est dans l’intérêt de tous les producteurs, consommateurs et investisseurs, ainsi que de l’économie mondiale dans son ensemble », ajoute le communiqué pour rassurer quant à la cohésion régnant au sein de l'Organisation.

Retour en haut
Share via
Copy link