Les prix du pétrole en baisse : quelles perspectives pour 2024 ?

Prix du Pétrole en baisse

L'année 2023 était en dents de scie pour le secteur pétrolier. Les prix du pétrole ont connu des fluctuations importantes selon les périodes de l'année et les événements économiques et géopolitiques. La fin de l'année a été marquée par un recul important des prix avant une relative hausse, en raison des risques sur le commerce international en mer rouge suite aux attaques des Houthis sur les navires en relation avec Israël.

En ce début de l'année, malgré les risques qui persistent, les prix du pétrole ont reculé. Ce mercredi 3 janvier, le Brent, référence du pétrole algérien, se négocie, en effet, à 76,06 USD. De son côté, le brut américain West Texas Intermediate est cédé à 70,44 USD. Les prix reculent donc en ce début de l'année dans une conjoncture floue pour les investisseurs dans le secteur. En effet, pour certains, le conflit israélo-palestinien tire à sa fin et les risques d'attaques en mer rouge sont moins importants qu'il y a quelques jours. Pour d'autres au contraire, le conflit va perdurer et l'instabilité marquera encore ce passage des navires commerciaux pendant de longues semaines.

Quelles perspectives pour le pétrole en 2024 ?

Alors que les marchés pétroliers restent instables en raison des conflits géopolitiques et des perspectives économiques mondiales encore fragiles, les cabinets d'experts ainsi que les banques revoient leurs prévisions sur les prix du pétrole pour l'année qui vient de commencer. L'agence Reuters indique dans son enquête que le prix du brut Brent se maintiendrait autour de 80 dollars et pourrait éventuellement dépasser les 90 dollars en 2024. De son côté, Fitch Ratings estime que des développements géopolitiques liés au Moyen-Orient pourraient faire flamber les cours. Elle estime qu' « un choc des prix pourrait faire monter les prix du pétrole à 120 dollars le baril l’année prochaine. Des développements liés au conflit au Moyen-Orient pourraient s’accompagner d’un durcissement des conditions financières, d’une baisse de la confiance des entreprises et des consommateurs, ainsi que de corrections sur les marchés financiers ».

Pour Energy Information Administration (EIA), les prix du brut Brent atteindront en moyenne 93 dollars le baril, alors que Bank of America s’attend, de son côté, à ce que les prix du Brent atteignent en moyenne 90 dollars le baril en 2024. La banque Goldman Sachs va également dans le même sens en prévoyant un prix du Brent autour des 94 dollars le baril.

Retour en haut
Share via
Copy link