Nouveau fléchissement des prix du pétrole

Pétrole, cours du pétrole en hausse - OPEP - OPEP+

Les marchés pétroliers sont instables ces derniers temps. Entre les facteurs économiques et géopolitiques, les marchés du pétrole ne savent plus où donner de la tête. En effet, les cours du pétrole sont en dents de scie. Ils fluctuent selon une actualité géopolitique liée aux tensions en Mer Rouge.

Après quelques jours de hausse, en raison des attaques américaines et britanniques sur les rebelles Houthis au Yémen, les prix du pétrole sont rattrapés par les réalités économiques mondiales. En effet, ce lundi 15 janvier, les prix ont renoué avec leur tendance baissière. Le Brent, référence du pétrole algérien, se négocie à 78,28 USD. De son côté, le brut américain West Texas Intermediate est cédé à 72,76 USD.

Cette baisse est la conséquence du fléchissement de la prime de risque géopolitique avec l'absence de perturbations tangibles de l'offre au Moyen-Orient. Le marché pétrolier est donc plus porté sur les signes de demande plus faible. Stephen Innes, analyste chez SPI AM, affirme que "la prime de risque géopolitique sur les marchés pétroliers" s'est essoufflée. "La production n'a pas été menacée" pour le moment, explique l'analyste.

Les tensions en Mer rouge n'ont pas affecté l'offre de pétrole

Ainsi, malgré l'exacerbation des tensions en Mer Rouge où les rebelles yéménites Houthis attaquent des navires qui seraient liés à Israël, l'offre du pétrole n'a pas été perturbée. La hausse des prix qui a fait suite aux attaques menées par les États-Unis et le Royaume-Uni, vendredi et samedi, contre des sites Houthis s'est donc calmé et les cours ont reculé. Les craintes du marché d'une escalade en Mer Rouge se sont estompées "étant donné que ni la production ni les flux passant par le détroit d'Ormuz n'ont été touchés", affirme un analyste chez SPI AM.

De son côté, Tamas Varga, analyste chez PVM Energy, souligne que "la production et les exportations de pétrole n'ont pas été perturbées, mais (...) le transport du pétrole et d'autres biens et marchandises à travers le monde est devenu une entreprise plus lourde et plus coûteuse". Toutefois, pour l'instant, les conséquences sur les prix de l'or noir et d'autres produits transportés à travers ce passage maritime ne sont pas importantes.

Retour en haut
Share via
Copy link