Corsica Linea renforce ses traversées entre Sète et l'Algérie

Bateau de Corsica Linea

La compagnie maritime française, Corsica Linea, va renforcer son programme de traversées entre la France et l'Algérie en ajoutant deux nouvelles lignes depuis Sète à destination des ports de Bejaïa et de Skikda. Deux nouvelles lignes prévues pour l'été prochain et qui s'ajouteront à celles qu'assure la compagnie française depuis Marseille vers l'Algérie.

Face à l'engouement enregistré l'été dernier sur ses traversées maritimes entre le port français de Sète et les deux ports algériens de Bejaïa et de Skikda, la compagne maritime française Corsica Linea a décidé de maintenir ces deux lignes pour l'été 2024. Deux lignes que Corsica Línea va assurer en parallèle avec ses traversées entre Marseille et les 3 ports algériens d'Alger, de Skikda et de Béjaïa).

Sur l'ensemble des traversées de Corsica Linea durant la saison estivale 2023 au départ de la France à destination de l'Algérie, 10% ont été assurés depuis le port de Sète. Et ce « afin de faire face à la saturation du port de Marseille », a indiqué Corsica Linea au site français Mer et Marine. Ce qui fait que le Port de Sète se positionne désormais en complément de celui Marseille pour les traversées de Corsica Linea entre la France et l'Algérie.

Corsica Linea va assurer 2 traversées par semaine entre Sète et l'Algérie

Une donne qui a incité la compagnie à renforcer ses traversées au départ de Sète à destination de l'Algérie durant l'été prochain. A cet effet, la compagnie maritime française prévoit 2 traversées par semaine depuis Sète vers Bejaïa et Skikda, du 24 juin au 15 septembre 2024, indique la direction de Corsica Linea au même site spécialisé dans les actualités maritimes.

En plus du renforcement de ses traversées au départ de Sète, le port de Marseille conservera 7 départs par semaine vers les ports algériens durant l'été prochain précise la compagnie maritime française. Le Port de Sète « ouvre naturellement vers le sud de la Méditerranée, ce qui n'allonge pas significativement les distances vers l'Algérie par rapport à Marseille où les capacités sont quelque peu saturées », justifie la compagnie française.

Retour en haut
Share via
Copy link