Allocation touristique en Algérie : Nouveau système basé sur le salaire ?

Passeport d'un voyageur algérien contenant des billets en euro

Le montant de l'allocation touristique en Algérie devrait être revu à la hausse en 2024 et le gouvernement envisagerait une refonte du système actuel en s'appuyant sur le salaire déclaré de chaque citoyen pour déterminer le montant alloué. C'est ce qu'affirme un expert en économie intervenant sur la chaîne algérienne Elwatania TV.

Cette proposition, qui serait actuellement en discussion, suscite des attentes quant à son impact sur le secteur des voyages. Selon cet expert en économie, le ministre des Finances aurait proposé un nouveau système de calcul pour l’allocation touristique : Le nouveau système devrait se baser sur le salaire déclaré de chaque voyageur. Ainsi, l'allocation tiendrait compte de la capacité financière de chaque individu, permettant aux plus aisés de voyager plus confortablement.

Cette augmentation potentielle serait accueillie favorablement par les citoyens algériens, leur permettant de voyager à l'étranger dans des conditions plus confortables. L'allocation actuelle de 15 000 DZD, environ 95 euros, est jugée insignifiante. Face à la hausse des prix des voyages, nombreux sont ceux qui espèrent une augmentation significative. La proposition du ministère des Finances, basée sur le salaire déclaré, pourrait apporter une réponse plus juste et équitable à cette problématique.

Il est important de souligner que l'augmentation de l'allocation pourrait représenter un coût important pour les finances publiques. Mais, cette proposition de modification liée au salaire déclaré par chaque Algérien, qu'il travaille dans le secteur public ou privé, pourrait constituer une solution, selon l’expert. À titre d’exemple, un citoyen qui touche un salaire déclaré de 100 000 DZD mensuel aura son équivalent en euro comme allocation touristique, soit un montant de 690 euros.

L'ONT propose une allocation touristique à 300 euros

Pour rappel, Hamour Mahou, président de l'Organisation nationale du tourisme (ONT), a indiqué qu'une annonce officielle pourrait intervenir dès le mois de février, potentiellement intégrée à la loi de finances complémentaire 2024, concernant l’augmentation de l’allocation touristique. Informé par la commission des affaires économiques et financières du Conseil de la nation, Mahou indique que l'augmentation de l'allocation touristique est envisageable dès le début de l'année 2024.

Pour répondre aux besoins actuels, une étude de l'ONT propose une allocation minimale de 300 euros par voyage, distribuée non plus annuellement, mais à chaque déplacement. Cette proposition, étayée par des experts économiques, vise à aligner l'Algérie sur les nouveaux indices économiques mondiaux, prenant en compte les coûts élevés de transfert, notamment dans des destinations comme la Turquie.

De son côté, le Forum national des agences de voyages (Fnav) souligne l'importance d'accompagner une éventuelle augmentation de l'allocation touristique de mesures contraignantes. Kamel Chaïb, secrétaire général du FNAV, recommande d'exiger des voyageurs des justificatifs tels que des billets d'avion aller-retour, des réservations d'hôtel ou des preuves de dépenses à l'étranger. Ces conditions visent, selon lui, à garantir une utilisation adéquate de l'allocation touristique à des fins réellement touristiques.

Retour en haut
Share via
Copy link