L'Algérie et l'Allemagne et scellent un accord historique sur le gaz et l'hydrogène vert

Le groupe allemand VNG débutera prochainement l'importation de gaz d'Algérie dans le cadre d'un nouvel accord à moyen terme avec la société nationale Sonatrach, devenant ainsi la première entreprise allemande à acheter du gaz algérien via pipeline, ont annoncé les entreprises tard le 8 février. Les termes de l'accord, y compris les volumes et la durée, n'ont pas été divulgués.

Un accord historique entre Sonatrach et une société allemande

VNG, une filiale de l'utilitaire allemand EnBW, était un acheteur majeur de gaz russe et a fait partie des entreprises allemandes contraintes d'acheter du gaz de remplacement à un coût significatif à la fin de l'année 2022.

Ulf Heitmuller, PDG de VNG, a déclaré le 8 février que l'achat de gaz algérien via pipeline contribuait de manière importante à la sécurité de l'approvisionnement vers l'Allemagne. « Ce contrat jette les bases d'une relation de confiance en termes d'approvisionnement, ouvre de nouvelles perspectives et renforce le partenariat énergétique germano-algérien », a-t-il dit.

Économie L'Algérie signe un contrat historique pour son projet solaire

De son côté, le PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi, a qualifié cet accord d'historique, affirmant qu'il renforçait le partenariat énergétique avec l'Europe et marquait le début des livraisons de gaz algérien vers l'Allemagne. Il a également évoqué le potentiel de développement de la coopération commerciale avec les entreprises allemandes, notamment dans la production d'hydrogène vert.

L'Algérie, exportateur clé de gaz vers l'Europe

En 2023, l'Algérie a expédié un total de 30,4 milliards de mètres cubes (Mds m³) de gaz par pipeline vers l'Italie et l'Espagne, et ses exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) ont atteint 13,2 millions de tonnes métriques, dont 11,9 millions destinées à l'Europe. Le pays devient par la même le premier exportateur africain de GNL.

Exportations de l'Algérie en gaz naturel vers l'Europe, en 2023
Exportations de l'Algérie en gaz naturel vers l'Europe, en 2023. Source : S&P Global Commodity Insights

Ce partenariat intervient dans un contexte où l'Europe cherche à diversifier ses sources d'énergie à la suite de la réduction des exportations russes, qui avait contribué à une hausse record des prix du gaz en 2022.

La France et la Turquie restent premiers importateurs de gaz algérien en 2023 avec respectivement 5,9 et 4,4 Mds m³ importés en 2023. L'Italie, avec 2,4 Mds m³, arrive en 3e position avant l'Espagne, avec 1,9 Mds m³. Le Royaume-Uni, avec un demi-million de mètres cubes en 2023, complète le Top 5 des pays importateurs de gaz naturel algérien.

Économie L'Algérie s'apprête à exporter de l'électricité vers l'Europe via un câble sous-marin

Graphique : Top 10 des importateurs de GNS depuis l'Algérie
Graphique : Top 10 des importateurs de GNS depuis l'Algérie en 2023. Source : S&P Global Commodity Insights

Développement de l'hydrogène vert en Algérie

Au-delà de l'importation de gaz, les discussions entre l'Allemagne et l'Algérie incluent le développement de l'hydrogène vert, avec l'ambition de l'Allemagne de s'approvisionner en hydrogène renouvelable à faible coût auprès de l'Algérie pour atteindre ses objectifs de neutralité carbone. Les deux pays ont convenu de créer une « task force » pour soutenir la production d'hydrogène vert en Algérie.


Vous aimez cet article ? Partagez !