Le calvaire des Algériens au consulat de Nanterre se poursuit, un député dénonce

Ambassade d'Algérie en France - Consulat de Nanterre

Le calvaire des ressortissants algériens se poursuit au niveau du consulat de Nanterre en France. C'est en tout cas ce qu'un député de l'émigration a révélé ce mercredi 6 mars. Dans un message publié sur sa page Facebook, Abdelouahab Yagoubi, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a interpellé le ministre de Affaires étrangères l'invitant à intervenir afin de mettre fin à cette situation qui perdure.

Ce n'est pas la première fois que le consulat de Nanterre est décrié en raison de l'anarchie qui y règne. Une situation qui fait vivre de pires souffrances aux ressortissants algériens relevant de cette circonscription consulaire. Les membres de la diaspora algérienne qui sont nombreux à s'y rentre chaque jour pour leurs affaires administratives, sont souvent appelés à passer plusieurs heures devant la porte à attendre leur tour.

L'attente dure parfois une journée entière, voire plus. Certains sont obligés d'y passer la nuit sinon de s'y rendre dès l'aube sur place avec l'espoir de régler leurs dossiers, comme l'ont signifié des jeunes Algériens, au mois de mai 2023, dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux. "On passe la nuit au Consulat pour être sûrs d’avoir notre place", avaient déclaré ces jeunes dans la vidéo.

Le ministre des Affaires étrangères interpellé sur le cas du consulat de Nanterre

Cet état de fait a interpellé les députés de l'APN, représentants de la communauté algérienne à l'étranger, qui n'ont pas hésité à prendre la parole pour dénoncer cet état de fait. Aucune solution n'a été trouvée cependant pour mettre fin à ce cauchemar, a fait savoir le député de la circonscription France-Nord, Abdelouahab Yagoubi, qui est revenu à la charge en soulevant de nouveau le problème ce mercredi.

"Je suis profondément peiné par la souffrance de nos concitoyens qui subissent des conditions d'accueil désastreuses dans certains de nos consulats qui gémissent sous la pression et le manque d’effectifs, notamment au Consulat de Nanterre", a écrit, en effet, le parlementaire dans un message publié sur sa page Facebook. Il a par ailleurs saisi la ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l'étranger, l'invitant à intervenir "afin d'arrêter cette humiliation qui suit notre peuple à l’étranger et qui ternit l'image de notre pays".

Retour en haut
Share via
Copy link