Le Consulat général d'Algérie à Lille annonce un changement pour le 16 avril 2024

Le Consulat général d’Algérie à Lille a annoncé, ce samedi 6 avril, un changement important concernant ses prestations en faveur des Algériens établis dans sa circonscription. Dans un communiqué publié sur ses réseaux sociaux, la représentation diplomatique a indiqué que cette nouveauté qui aura pour objet d’améliorer la qualité de service, interviendra à partir du 16 du mois en cours.

L’initiative a été saluée par beaucoup, notamment le député de l’émigration Abdelouahab Yagoubi qui a été parmi les premiers à applaudir la décision. « Je salue la décision du Consul Général d'Algérie à Lille, qui essaye de surmonter les difficultés de l'afflux massif de nos citoyens pour les procédures de renouvellement de leur passeport », a en effet affirmé le député de la zone France-Nord.

Cette nouvelle disposition concerne les demandes de passeport biométrique qui se feront désormais sur rendez-vous, a fait savoir le Consulat général d’Algérie à Lille.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

Pour le Consulat général d'Algérie à Lille, les demandes de passeport vont se faire sur rendez-vous

« Dans le cadre de l’amélioration des prestations consulaires et afin de garantir une meilleure qualité de service assuré par le Consulat général d’Algérie à Lille, il est porté à la connaissance des ressortissants algériens établis dans la circonscription du Consulat général d’Algérie à Lille qu’à partir de mardi 16 avril 2024, les demandes de passeport biométrique se feront uniquement sur rendez-vous à prendre sur le site du consulat général », a annoncé la représentation diplomatique dans son communiqué.

Par ailleurs, le même député est revenu à la charge pour appeler encore une fois à la suppression de l’obligation de présentation d’un passeport pour les Algériens établis à l’étranger désirant rentrer au pays.

« Nous attendons toujours l’annulation de l'instruction qui perpétue cette mesure arbitraire, comme cela s'est produit il y a quelques jours quand le Président de la République a annoncé l’arrêt de l'exclusion arbitraire des "Harraga" du droit d’accès aux prestations consulaires comme l'obtention de passeports », a écrit en effet Abdelouahab Yagoubi dans sa publication. Le député estime que « permettre aux Algériens de rentrer au pays avec la carte d’identité nationale biométrique sécurisée réduira de deux tiers l’affluence dans nos consulats ».


Vous aimez cet article ? Partagez !