Mauvaise nouvelle pour la diaspora concernant les logements AADL

Un député de l’émigration a annoncé une mauvaise nouvelle pour la diaspora algérienne au sujet du programme de logements AADL 3. Il s’agit du représentant de la diaspora en France, Abdelouahab Yagoubi qui a affirmé vendredi 5 avril que la diaspora n’était pas concernée par cette formule.

Le programme AADL 3 a été annoncé, en octobre 2023, par le Chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune, et ce, à partir de la wilaya de Djelfa où il effectuait une visite de travail. Tebboune n’avait cependant pas donné des détails sur le programme en question.

Interpellé sur le dossier, en février, lors d’une séance plénière à l’Assemblée nationale (APN), le ministre de l’Habitat Mohamed Tarek Belaribi a annoncé que le projet devrait être lancé durant le premier semestre de l’année en cours. Il avait par ailleurs indiqué que le programme était soumis aux mêmes conditions que l’AADL 1 et 2.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

Une question taraudait cependant les esprits. Les membres de la communauté algérienne établie à l’étranger sont-ils concernés par ce dispositif ? Citant des sources du ministère de l’Habitat, des organes de presse affirmaient que la diaspora pouvait bien accéder à cette formule.

La diaspora n'est pas concernée par les logements AADL

La nouvelle qui devait certainement enchanter les émigrés algériens a cependant été démentie vendredi par le député de l’émigration, Abdelouahab Yagoubi. Dans une déclaration publiée sur sa page Facebook, le représentant de la diaspora à l'APN a affirmé que finalement la diaspora n’était pas éligible à ce dispositif.

« Je me suis déplacé hier au cabinet du Ministre de l’habitat pour m’enquérir sur le droit de la communauté nationale à l’étranger au programme de logement AADL 3, il apparaît clairement, malheureusement, que tout ce qui a été publié, suite au discours du Président Tebboune, relève de discours de consommation et des effets d’annonce », a en effet écrit le parlementaire, précisant qu’« il n'y a rien d'officiel qui engage le Ministère de l’habitat dans ce domaine ».


Vous aimez cet article ? Partagez !