La galère d'une mère de famille algérienne en France

L'histoire d'Elalia Boumedienne, mère de famille algérienne de 37 ans, est un récit poignant qui témoigne des difficultés et de l'incertitude auxquelles font face de nombreux immigrés en France. Arrivée à Lannion avec ses trois enfants, Elalia se bat depuis deux longues années pour obtenir un titre de séjour.

Selon le site français Le Télégramme, la mère de famille algérienne se retrouve dans une situation précaire qui menace son avenir et celui de sa famille. Depuis le 31 août 2022, date de sa demande de titre de séjour, Elalia vit dans l'attente angoissante d'une réponse de la préfecture. Le silence assourdissant qui suit sa requête la plonge dans une grande vulnérabilité, l'empêchant d'accéder à un emploi et rendant la recherche d'un logement stable quasi impossible.« Je suis coincée de tous les côtés et être en attente d’aides n’est pas simple », indique-t-elle.

L'instabilité de leur situation affecte directement le quotidien des enfants d'Elalia, scolarisés à Morand-Savidan. Le manque de logement stable et l'incertitude quant à leur avenir pèsent lourdement sur leur bien-être et leur éducation. L'urgence de trouver une solution durable devient chaque jour plus criante. La famille algérienne est hébergée provisoirement et risque de se trouver à la rue dans dix jours.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

Une solution d'urgence pour la mère de famille algérienne

« Sans papiers et donc sans pouvoir travailler, je ne peux pas trouver de logement », confie la mère de famille algérienne. Mais malgré les obstacles qui se dressent sur son chemin, Elalia garde espoir que sa famille trouvera sa place à Lannion, malgré les épreuves. Elle attend une réponse, qu’elle souhaite favorable de la part de la préfecture.


Vous aimez cet article ? Partagez !