La statue d'un général, tortionnaire en Algérie, fait polémique en France

La ville de Toul en Meurthe-et-Moselle est le théâtre d'une vive polémique autour du projet d'installation d'une statue du général Bigeard, une figure militaire française controversée en raison de son implication dans des actes de torture durant la guerre d'Algérie.

La statue, en bronze et haute de 2m50, est destinée à rendre hommage à cet enfant de Toul, connu pour son parcours militaire et ses décorations. Cependant, ce projet ne fait pas l'unanimité, loin de là. Un collectif d'opposants s'est mobilisé contre cette initiative, la qualifiant de manifestation de négationnisme. Ils rappellent les actes de torture commis par le général Bigeard, notamment les exécutions par noyade tristement célèbres sous le nom de « crevettes Bigeard ».

L'emplacement choisi pour la statue, à proximité du monument aux morts de Toul, est également source de tensions. Les détracteurs du projet y voient une provocation et une insulte à la mémoire des victimes de la guerre d'Algérie. « C’est un général reconnu pour son œuvre pendant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi pour avoir pratiqué la torture pendant la guerre d’Algérie, en jetant des hommes à la mer, appelés les crevettes Bigeard, poursuit Luc Ferretti, membre d’un collectif d’opposants. Ce n’est pas possible que l’on vénère ce genre d’hommes », indique Luc Ferretti, au Parisien.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

La polémique enfle autour de la statue

La polémique autour de la statue du général Bigeard ne semble pas près de s'apaiser. La municipalité, bien que n'étant pas à l'origine du projet, a donné son aval à son installation. Elle met en avant le lien fort qui unissait Marcel Bigeard à la ville de Toul et rappelle qu'il n'a jamais été officiellement condamné pour ses actes.

La date d'inauguration de la statue est tenue secrète, mais certains évoquent le 18 juin, date anniversaire de la mort du général Bigeard en 2010. Face à cette situation, le collectif d'opposants prévoit une manifestation le 25 mai pour protester contre le projet et tenter de l'empêcher.


Vous aimez cet article ? Partagez !