Les Algériens de plus en plus nombreux à demander des visas Schengen

L'année 2023 a enregistré une augmentation notable du nombre des demandes de visas Schengen en provenance d'Algérie. Cette progression spectaculaire, soit une hausse de 21 %, montre une volonté croissante des Algériens à voyager vers le continent européen.

En effet, les ressortissants algériens, classés cinquièmes en 2022 avec 392 053 demandes, totalisent 474 032 demandes en 2023, soit une hausse de 81 979 demandes. Cependant, ils sont sortis du top 5 des demandeurs de visa Schengen en 2023. cette année, ils sont sixième, derrière la Chine, la Turquie, l’Inde, le Maroc et la Russie.

Selon Schengenvisainfo, cette tendance haussière s'inscrit dans une dynamique globale d'augmentation du nombre des demandes de visas Schengen, de 37 % par rapport à 2022, pour atteindre plus de 10,3 millions de demandes enregistrées. Ce phénomène s'explique par divers facteurs, tels que l'amélioration des conditions de voyage, l'assouplissement des politiques migratoires de certains pays européens et la recherche de meilleures perspectives d'avenir.

Voyage & Immigration Titres de séjour en France : Une nouvelle procédure généralisée

Demandes de visa Schengen : L'Algérie sort du top 5

L'analyse des statistiques révèle un bouleversement du classement des pays demandeurs de visas Schengen. La Chine se hisse en tête du classement avec 1,1 million de demandes déposées, propulsant le pays du 22e au 1er rang. Cette ascension fulgurante traduit une nouvelle dynamique migratoire et un intérêt croissant des citoyens chinois pour l'Europe. Les Algériens, quant à eux, reculent d'une place en raison de l’avancée spectaculaire de la Chine.

En revanche, le Maroc conserve sa position dans le top 5 des demandeurs, enregistrant même une hausse notable de 39,7 % par rapport à l'année précédente. Cette stabilité contraste avec le recul de la Turquie, qui occupait auparavant la première place et se retrouve désormais à la deuxième position.

Malgré une légère baisse en 2023, les taux de refus de visa restent significatifs pour certains pays. Les ressortissants de Biélorussie, Russie, Turquie et Iran sont particulièrement touchés, avec des taux de refus dépassant 40 %. Ces disparités mettent en avant les obstacles auxquels sont confrontés certains demandeurs. L'on note un taux d'acceptation très important de 82,3 % des demandes, soit 8,5 millions ont été approuvées.


Vous aimez cet article ? Partagez !