La France offre une aide de 800 millions d'euros à l'Algérie. Vrai ou faux ?

L’Algérie et les Algériens de France sont au cœur de la campagne électorale en France. Plusieurs partis politiques et candidats aux européennes tentent de mêler l’Algérie à cette compagnie dans le but de soudoyer l’électorat d’extrême droite.

Cette fois, c’est Sarah Knafo, candidate sur la liste Reconquête menée par Marion Maréchal, qui vient de parler de l’Algérie. La compagne d’Éric Zemmour a prétendu dans un tweet partagé sur son compte que la France accorde une aide annuelle de 800 millions d'euros à l'Algérie. « Comment peut-on donner 800 millions d'euros d'aide au développement à l'Algérie chaque année, alors qu'elle refuse de reprendre ses clandestins qui sont parfois des bombes sur pattes ? » s’est-elle interrogée.

Cette publication, relayée par plusieurs personnalités politiques et activistes, a suscité de vives réactions et interrogations. Mais que révèle la réalité ? Est-ce que la France verse effectivement une telle somme à l'Algérie ? Pour démêler le vrai du faux, il est essentiel de s'appuyer sur des données vérifiées et des sources officielles. En examinant de près les chiffres et en analysant les différents aspects de l'aide publique au développement (APD), la chaine française TF1 info a apporté une réponse claire et nuancée à cette question.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

Tout d'abord, il convient de définir précisément ce qu'est l'Aide Publique au Développement. Selon l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), l'APD englobe les flux financiers fournis par les pays développés aux pays en développement, dans le but de promouvoir leur croissance économique et d'améliorer les conditions de vie de leurs populations. Cette aide vise à atteindre des objectifs précis tels que la réduction de la pauvreté, l'accès à une éducation de qualité, la stimulation de la croissance économique et la lutte contre les inégalités, conformément aux objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies à l'horizon 2030.

Quel est le montant de l'aide publique au développement que la France verse à l'Algérie ?

L'affirmation des 800 millions d'euros d'aide annuelle semble provenir d'une interprétation erronée des données de l'OCDE. En effet, un article du magazine Challenges paru en avril 2024 indiquait que l'Algérie avait reçu 842 millions d'euros d'APD de la France entre 2017 et 2022. Il est donc important de souligner que ce montant représente une somme cumulée sur six ans, et non une aide annuelle. Reprendre ce chiffre sans en préciser le contexte induit donc en erreur et alimente la désinformation.

Pour obtenir une vision plus précise de l'aide française à l'Algérie, il est nécessaire de consulter les rapports officiels de l'OCDE et des autorités françaises. Le rapport 2024 de l'OCDE sur l'APD révèle que la France a consacré 15,34 milliards de dollars à l'aide publique au développement en 2022, tous pays confondus. Sur cette enveloppe globale, l'Algérie a reçu 129,6 millions d'euros, soit un montant bien loin des 800 millions d'euros avancés par Sarah Knafo.

Le ministère français de l'Économie corrobore ces données. Selon ses chiffres, l'aide versée à l'Algérie par la France s'élevait à 112 millions d'euros en 2021 et à 132 millions d'euros en 2022. Ces informations, accessibles sur le portail public dédié à l'APD française, confirment une nette différence avec les affirmations circulant sur les réseaux sociaux.

Politique Non, Bardella ne va pas supprimer la double nationalité


Vous aimez cet article ? Partagez !