Demande de visa pour l'Espagne : Les Algériens dans le top 3

L'Espagne attire de plus en plus de ressortissants algériens désireux de voyager ou de s’expatrier en Europe. Cependant, l'obtention du visa Schengen, obligatoire pour entrer en Espagne, s'avère être un véritable parcours du combattant.

En effet, les statistiques de 2023 dévoilées par Schengen News révèlent que les Algériens sont la troisième nationalité ayant fait le plus de demandes de visa pour l’Espagne. Les Marocains sont en tête du classement avec 174'551 demandes, suivis par les Chinois avec 145'673 demandes. Les Algériens ferment le top 3 avec 119'203 demandes enregistrées en 2023.

Cependant, ces statistiques font état d’une tendance préoccupante : l'Algérie se classe parmi les trois nationalités ayant reçu le plus de refus de visa pour l'Espagne. En effet, ce pays a signifié 41'993 refus de demandes de visa émanant d'Algériens en 2023. Ce chiffre positionne l'Algérie à la deuxième place des pays les plus défavorisés en matière d'obtention de visa, juste derrière le Maroc. Avec un taux de rejet avoisinant les 32,9 % sur les 119'203 demandes déposées, l'Algérie est quatrième en termes de taux de refus derrière le Pakistan (52,8 %), l’Égypte (38,9 %) et la Bolivie (38 %).

Voyage & Immigration Regroupement familial en France : L'OFII annonce du nouveau

Les Algériens ont dépensé 13,2 millions d'euros en 2023

Il est important de noter que ce phénomène n'est pas propre à l'Algérie. D'autres pays font également face à des taux de refus de visas Schengen relativement élevés. Cette réalité s'inscrit dans un contexte global marqué par une hausse significative des demandes de visas, face à un durcissement des critères d'admission appliqués par les autorités européennes.

En 2023, l'Algérie a été le pays à l'origine du plus grand nombre de demandes de visa Schengen rejetées. Les Algériens présentent le deuxième plus grand nombre de refus, avec 289'000 demandes rejetées sur un total de 704'000, soit 42,3 % de l'ensemble des demandes. Selon une récente étude d'EU Observer, les Algériens perdus 13,2 millions d'euros en demandes de visa rejetées.

Il est à souligner que l'évaluation d'une demande de visa Schengen repose sur plusieurs éléments. Parmi les plus importants figure la capacité du demandeur à justifier de ressources financières suffisantes pour subvenir à ses besoins durant son séjour, ainsi que la présentation de garanties attestant de son intention de regagner son pays d'origine à l'issue de la période autorisée. Les antécédents de voyage, les motifs invoqués pour le séjour et la qualité du dossier de demande jouent également un rôle déterminant dans le processus d'examen.


Vous aimez cet article ? Partagez !