Frais visa Schengen : Les Algériens ont dépensé des millions d'euros

Les Algériens comptent parmi les plus grands demandeurs de visa Schengen en Afrique. Ils sont également les plus grands perdants en matière de frais de visas en 2023, comme le montrent les récents chiffres dévoilés par un site spécialisé.   

En 2023, les ressortissants issus des pays de l’Afrique ont dépensé des dizaines de millions d’euros en matière de frais de demande de visa Schengen. En plus d’être parmi les principaux demandeurs de visa Schengen, les ressortissants de l’Afrique, notamment les Algériens, figurent également parmi ceux qui ont essuyé le plus grand nombre de refus durant l’année écoulée. Le nombre élevé de demandes de visa rejetées a amené les ressortissants africains à dépenser des millions chaque année, rapporte SchengenNews.

Selon les statistiques des visas Schengen, les ressortissants africains ont reçu 704 000 réponses négatives à leurs demandes de visa en 2023. Cela signifie que 56,3 millions d'euros sont partis en fumée, sachant que les frais de demande de visa, connus sous le nom de « transferts de fonds inversés », ne sont pas remboursables. Une somme dont ont bénéficié les pays de l’Union européenne (UE).

Voyage & Immigration Regroupement familial en France : L'OFII annonce du nouveau

Les Algériens ont perdu 13,2 millions d'euros en frais de visa Schengen en 2023

Les Algériens figurent parmi les principaux demandeurs de visa Schengen en 2023 et ceux qui ont reçu le plus grand nombre de refus en Afrique, soit 23,5 % du montant dépensé pour les demandes rejetées. Ce qui fait que les Algériens ont perdu 13,2 millions d’euros en frais de visa l’année écoulée derrière les Marocains (10,9 millions d'euros). Un chiffre en légère baisse par rapport à 2022, année durant laquelle les Algériens ont perdu 14,3 millions d'euros en frais de visa Schengen.

En 2024, les dépenses des Algériens devraient augmenter de 12,5 %, car l'UE a décidé une hausse des frais de visa Schengen à 90 euros à partir du 11 juin prochain. Jusque-là, une demande de visa Schengen coûte 80 €, ce qui équivaut à près d'un tiers du salaire moyen en Algérie (300 €). Le taux de rejet en 2023 était particulièrement élevé pour les pays africains et asiatiques, qui supportent 90 % de toutes les dépenses. Une étude récente d'EU Observer a révélé que les refus de visa Schengen ont généré un montant de 130 millions d'euros en 2023 pour les pays de l’Union européenne.


Vous aimez cet article ? Partagez !