Deux nouveaux pays s'apprêtent à rejoindre l'Union européenne

L’Union européenne, cet espace regroupant des pays du vieux continent, ne cesse de s’élargir. En effet, l’UE a officiellement lancé, mardi 25 juin, les négociations d’adhésion avec l’Ukraine et la Moldavie. Cette décision intervient deux ans après que les deux pays ont demandé à adhérer à l'UE à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Les négociations officielles sur l'adhésion de l'Ukraine et de la Moldavie à l'Union européenne ont débuté mardi 25 juin 2024, dans le cadre de deux conférences intergouvernementales consécutives qui ont lieu au Luxembourg. Une étape qualifiée d'historique et destinée à renforcer les espoirs des deux pays de devenir un jour membres de l'UE malgré la guerre qui fait rage en Ukraine.

Cependant, l’adhésion de l’Ukraine et de la Moldavie à l’Union européenne devra suivre un long processus. Un certain nombre de critères doivent être atteints par les deux pays de l’Est pour pouvoir prétendre à l’ouverture des négociations et adhérer un jour à l'UE. Après un examen de la situation économique et politique de chacun de ces pays, l’Union européenne a ouvert donc, mardi 25 juin 2024 au Luxembourg, les premières négociations d’adhésion.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

Bien que les négociations d’adhésion prennent généralement des années, les ministres de l’UE ont clairement indiqué qu’ils considéraient cet évènement comme « historique ». L’Ukraine et la Moldavie ont déposé leur candidature à l’UE immédiatement après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, en février 2022. « Il s’agit d’une démonstration claire du soutien sans équivoque de l’UE à la perspective d’adhésion de l’Ukraine », a affirmé la ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l’UE.

L'adhésion de l'Ukraine et de la Moldavie à l'UE largement soutenue

« Les deux pays ont réalisé d’énormes progrès dans le respect de l’État de droit, la lutte contre la corruption et la liberté de la presse », a-t-elle ajouté. Le président du Conseil européen Charles Michel a salué cette étape. « Aujourd'hui, nous entamons les négociations avec l'Ukraine et la Moldavie en vue de leur adhésion. C'est un moment important qui nous renforce et nous lie comme une seule famille », écrit le Parlement européen à l’adresse des deux pays, sur le réseau social X (ancien Twitter).

Si la majorité des 27 pays de l’UE ont soutenu depuis plusieurs mois l’adhésion de l’Ukraine et de la Moldavie, ce n’est pas pour autant le cas pour la Hongrie. Ce pays ne cesse, en effet, de freiner l'ouverture formelle des négociations avec l'Ukraine, jugeant que les conditions n'étaient pas réunies. Un avis que ne partage pas la Commission européenne qui estime que l'Ukraine et la Moldavie avaient rempli toutes les conditions préalables à une ouverture de négociations formelles.

L'UE a accordé, en juin 2022, à l'Ukraine le statut de candidat à l'adhésion, dans un geste hautement symbolique suite à l’invasion de son territoire par la Russie. En décembre 2023, l'UE a accordé à la Géorgie le statut de candidat. En mars dernier, elle a donné son feu vert pour l'ouverture des négociations d'adhésion avec la Bosnie. Des négociations similaires ont également été entamées avec la Serbie, le Monténégro, l'Albanie et la Macédoine du Nord.

Politique Non, Bardella ne va pas supprimer la double nationalité


Vous aimez cet article ? Partagez !