Algérie, Maroc et Islam : Nouvelles révélations sur les origines de Jordan Bardella

En pleines élections législatives, les origines étrangères de Jordan Bardella, président du Rassemblement national (RN), sont au centre des intérêts. Le candidat hostile à l'immigration s'avère avoir des liens profonds avec le Maghreb et l'Islam.

Derrière l'image publique qu'il projette, en mettant en avant ses racines italiennes, se cache une histoire familiale plus complexe avec des liens avec le Maghreb. L'enquête menée par le magazine Jeune Afrique révèle que l'arrière-grand-père maternel de Jordan Bardella, Mohand-Séghir Mada, était un immigré algérien originaire de Kabylie. Désormais, l'on apprend que son grand-père paternel est un Italien qui a immigré en France avant de s'installer au Maroc et de se convertir à l'islam.

Arrivé en France dans les années 1930, l'aïeul kabyle de Jordan Bardella a travaillé en tant que manœuvre dans le bâtiment à Villeurbanne. Quant à son grand-père paternel, Guerrino Bardella, est un menuisier ébéniste qui a immigré en France en 1960. Quelques années plus tard, il part s'installer au Maroc, épouse une marocaine et se serait converti à l'islam. Ainsi, les deux grand-parents du président du Rassemblement national sont issus de l'immigration qu'il combat aujourd'hui.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

Selon l'enquête de Jeune Afrique, Guerrino Bardella est né en Italie en 1944 avant d'immigrer en France à l'âge de 16 ans. En 1963, il épouse Réjane Mada, la fille de Mohand-Séghir Mada. Le couple va avoir un seul enfant, Olivier Bardella, en 1968, avant de divorcer.

Guerrino Bardella a un titre de séjour de 10 ans au Maroc

Après le divorce, Guerrino va immigrer au Maroc où il travaille comme menuisier ébéniste à Casablanca. Quelques années après, il rencontre et épouse Hakima, une Marocaine. Cela l'aurait conduit à se convertir à l'islam conformément aux lois locales.

Guerrino Bardella s'est ensuite fait un nom en tant que menuisier-ébéniste respecté par la communauté expatriée et la bourgeoisie casablancaise. Guerrino Bardella a réussi son intégration au Maroc. Aujourd'hui âgé de 80 ans, il est encore en vie et détient un titre de séjour valable 10 ans, obtenu en 2016 pour « regroupement familial ».

Ces révélations sur les origines familiales de Jordan Bardella mettent en lumière certaines contradictions de l'homme politique d'extrême droite sur la question de l'immigration et de la binationalité. Issu de l'immigration, il accuse cette même immigration d'être le mal profond de la France et promet de faire tout pour la combattre. Pour d'autres, Jordan Bardella peut être présenté comme un exemple d'assimilation et d'intégration en France.

Société Le nombre d'étudiants algériens en France en hausse


Vous aimez cet article ? Partagez !