Jordan Bardella est d'origine kabyle !

Jordan Bardella, le président du Rassemblement national et potentiel futur Premier ministre français a des racines familiales en Kabylie. Cette information prend rapidement de l'ampleur sur le réseau social X. Le jeune leader de l'extrême droite française, qui n'a pas caché ses origines italiennes, n'a pourtant jamais évoqué publiquement ses liens avec l'Algérie, mais il s'avère que son arrière-grand-père maternel n'est autre qu'un travailleur immigré algérien qui s'est installé en France au début des années 1930.

Dans un article publié ce lundi 24 juin, le magazine Jeune Afrique a évoqué l'autre facette de Jordan Bardella, à savoir ses liens familiaux avec l'Algérie. Le président du Rassemblement national (RN), qui fait ces derniers jours l'actualité politique en France, « ne parle jamais des origines algériennes de son arrière-grand-père », écrit Jeune Afrique1. « Pourtant, Mohand-Séghir Mada, l'arrière-grand-père de Bardella, était bel et bien originaire de Kabylie, en Algérie », lit-on dans l'enquête réalisée par le journaliste algérien Farid Alilat.

L'ancêtre de Jordan Bardella était originaire du village de Guendouz, chef-lieu de la commune d'Aït-Rzine dans le département de Béjaïa. Dans les années 1920, l'Algérie était une colonie française, et dans ce petit village kabyle accroché aux montagnes face à la vallée de la Soummam, les habitants – dont l'ancêtre de Bradella – survivaient en cultivant de petits champs d'oliviers et en élevant des chèvres et des moutons, relate Jeune Afrique.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

 

Qui est Mohand-Séghir Mada, l'arrière-grand-père kabyle de Jordan Bardella ?

À Guendouz, la famille Mada est en difficulté. Des difficultés qui ont contraint Tahar Mada et ses deux fils, Bachir et Mohand-Séghir, à vendre ou hypothéquer leurs champs d'oliviers. Pour subvenir aux besoins de la famille, la seule solution était de prendre un bateau pour la France. Ainsi, en 1930, Mohand-Séghir Mada et son frère aîné Bachir quittèrent leur village pour la France métropolitaine.

Dès son arrivée à Marseille, l'arrière-grand-père de Jordan Bardella s'installa dans la région lyonnaise, où plusieurs milliers d'immigrés algériens travaillaient dans les usines textiles. Selon Moussa Mada, le fils de Bachir Mada, les deux frères travaillaient dans une usine de teinture à Villeurbanne. Si Bachir Mada envoyait régulièrement de l'argent au pays, son frère Mohand-Séghir appréciait la vie française.

L'ancêtre de Bardella appréciait tellement Lyon dans les années 30 qu'il disparut, perdant contact avec sa famille en Kabylie. Mohand Séghir avait épousé Denise Annette Jaeck, une Alsacienne, à Villeurbanne en février 1937. Ils eurent 4 enfants : Roland René, Jean, Simone Denise et Réjane. Réjane, au prénom à la fois arabe et latin, a épousé Guerrino Italo Bardella, le grand-père de Jordan Bardella, à Montreuil en 1963.

Politique Non, Bardella ne va pas supprimer la double nationalité

Des quatre enfants de Mohand-Séghir, dont Réjane, la grand-mère de Jordan Bardella, seul Roland René a renoué avec sa famille algérienne à Guendouz. À partir du milieu des années 1990, il s'est rendu au village 4 ou 5 fois. Sa fille Véronique a même épousé Ahcène Mada, un cousin éloigné vivant en France. Selon Moussa Mada, Mohand-Séghir n'a jamais demandé la nationalité française. Il est décédé en 1974 et a été inhumé dans un cimetière de Montreuil, en Seine-Saint-Denis.

Jordan Bardella n'a jamais évoqué son héritage algérien

Jordan Bardella qui n'a pas caché ses liens familiaux avec l'Italie. Selon Le Monde, trois des quatre grands-parents du président du Rassemblement national sont italiens. D'ailleurs, le chef de file du RN a évoqué dans le quotidien français ses origines italiennes sans citer mot sur celles avec l'Algérie. « En effet, Bardella est d'origine italienne. Mais mes parents étaient issus d'une génération qui s'est intégrée, a travaillé dur et a aimé la France », affirme-t-il.

Bien que cette descendance algérienne de Jordan Bardella soit déjà citée sur Wikipedia, il faut dire que la publication de cette enquête par Jeune Afrique a apporté plus de détails sur cette histoire. En effet, de nombreux médias ont repris ce qui est écrit sur l'ancêtre kabyle de Bardella, ouvrant ainsi le grand débat sur les réseaux sociaux sur fond de campagne électorale pour les législatives anticipées en France. Et comme il fallait s'y attendre, les avis étaient partagés sur cette « révélation » à propos de l'origine kabyle de Bardella.

« Jordan Bardella est l'exemple même que l'immigration est une bonne chose pour la France, elle produit des enfants qui sauvent le pays », écrit un internaute sur X (anciennement Twitter) . « C'est donc vraiment un exemple d'assimilation. Tout ce qui manque aujourd'hui finalement », souligne un autre en citant ces nombreux candidats RN aux différentes élections, d'origine africaine . « S'il connaissait un minimum de sa propre histoire, il serait très fier d'être algérien, mais l'ignorance conduit au déracinement. Tant pis pour lui », lit-t-on dans un autre commentaire.

Politique Législatives en France : Et si le parti de Macron gagnait ?


  1. Origines algériennes de Jordan Bardella : enquête sur un tabou, 24 juin 2024, Jeune Afrique 


Vous aimez cet article ? Partagez !