France - Le tribunal du Mans a condamné mardi 3 décembre un sans-papier algérien âgé de 38 ans à 18 mois de prison ferme. Le mis en cause aurait jeté un vélo sur des policiers qui sont venus le contrôler, rapporte le journal français Actu. 

Selon le même média, les faits se seraient produits lundi 2 décembre 2019 dans le quartier des Sablons, au Mans. Le sans-papier algérien, connu de la justice pour trafic de stupéfiants, a été vu par des éléments d'une patrouille de police en train de rouler à vélo sur un trottoir. Les agents de l'ordre le prennent donc en filature.

Au moment de son interpellation, l'accusé jette son vélo électrique contre les deux policiers avant de s’enfuir. Les deux agents ont été légèrement blessés aux jambes. Il a fallu l'intervention des renforts de la BAC pour arrêter le mis en cause.

Le sans-papier algérien fait l’objet d’une interdiction de séjour en France

Au commissariat, les agents de l'ordre ont constaté que le prévenu fait l’objet d’une interdiction de séjour en France. Sur lui, 600 grammes de résine de cannabis, et une arme blanche retrouvée dans la poche de sa veste.

En comparution immédiate devant le tribunal correctionnel du Mans le lendemain après-midi, le trentenaire algérien reconnaît le transport de stupéfiants. Mais il nie l'accusation de violence contre les policiers.

Il affirme en fait s’être senti "agressé" par les policiers qu’il n’aurait pas identifiés comme tels. A l'issue des délibérations, le tribunal condamne le jeune algérien à un an et demi de prison ferme avec mandat de dépôt.