Un ressortissant algérien âgé de 32 ans s’est évadé jeudi 12 décembre, du tribunal de Colmar au nord-est de la France. Il a sauté d’une fenêtre du bâtiment à l’annonce de sa mise en détention provisoire, a indiqué le procureur général de la cour d'appel de Colmar.

Selon le magistrat, le trentenaire algérien a comparu jeudi, à huis clos devant la chambre d’instruction de Colmar dans le Haut-Rhin. Le parquet avait fait appel contre la décision du juge d'application des peines, de laisser le prévenu en liberté provisoire. Le procureur général n’a pas précisé dans quel type d’affaire cet individu a été poursuivi.

L’audience s'est déroulée à huis clos et sans la présence des policiers. À l’annonce de son placement en détention provisoire par les magistrats de la chambre de l'instruction, la présidente de la cour et son assesseur, le jeune algérien a pris la fuite en sautant par une fenêtre, avant d’atterrir sur le capot d'une voiture en contrebas et disparaître.

La police française se lance à sa recherche

Selon le procureur général, qui a qualifié ce type d'évasion de « tout à fait exceptionnelle », le prévenu a réussi à prendre la fuite. Il est activement recherché par la police.

Par ailleurs, plusieurs médias français ont rappelé que cette évasion n’est pas la première de son genre à Colmar. Le 2 octobre 2014, Yacine Souadenia, un accusé d'origine algérienne s'était lui aussi évadé en sautant par la fenêtre du tribunal correctionnel du Colmar, alors qu'il venait d'être condamné à deux ans de prison ferme après une série de cambriolages.  

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

Lire aussi : Un Algérien fuit la France avec ses deux enfants