À l’instar d’autres grandes puissances mondiales, les États-Unis se sont exprimés sur l’élection présidentielle en Algérie. En effet, la première puissance mondiale a félicité Abdelmadjid Tebboune tout en affirmant soutenir le droit des Algériens à « exprimer pacifiquement leurs opinions ».

Ainsi, la porte-parole de la diplomatie américaine Morgan Ortagus a tenu à féliciter l’Algérie pour la tenue de l’élection présidentielle. Elle a exprimé son empressement à travailler avec le nouveau président de la République. « Nous avons hâte de travailler avec le président-élu Abdelmadjid Tebboune afin de promouvoir la sécurité et la prospérité dans la région », a-t-elle déclaré.

Néanmoins, elle a nuancé ces propos en ajoutant que « depuis un an, le peuple algérien a exprimé ses aspirations non pas seulement dans les urnes, mais également dans la rue ». Elle a affirmé que « les États-Unis soutiennent le droit des Algériens à exprimer pacifiquement leurs opinions ».

Cette position des États-Unis révèle un soutien critique et beaucoup de prudence. La première puissance mondiale rejoint ainsi la France qui a appelé au dialogue entre le nouveau président et le peuple. Ainsi, ces deux pays refusent de donner un chèque à blanc au nouveau président vu la contestation ayant entouré cette échéance électorale rejetée par la rue.

Rappelons que cette élection a été marquée par un grand mouvement de protestation a connu un taux d’abstention record, soit plus de 60% du corps électoral, selon les chiffres officiels. Il faut aussi signaler que Abdelmadjid Tebboune a été élu dès le premier tour avec 58,15% des voix exprimées ce qui représente 20% du corps électoral.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

La Russie se prononce

La Russie s’est exprimée sur les élections présidentielles en Algérie et a félicité le candidat vainqueur. Dans un communiqué publié par le Ministère des Affaires étrangères russe, elle estime que « la tenue du scrutin électoral est une étape importante dans le développement et le progrès de l’Algérie ».

Le même communiqué précise que la Russie espère voir l’élection de Abdelmadjid Tebboune à la tête du pays, comme « une opportunité de consolidation et d’amélioration des relations entre les deux nations ».

Lire aussi : TEBBOUNE PRÉSIDENT DE L’ALGÉRIE : LA FRANCE RÉAGIT OFFICIELLEMENT