L'Etat de santé de Abdelkader Bensalah se serait gravement détérioré. Il aurait été évacué en urgence vers l’hôpital militaire de Aïn Naadja ce lundi 23 décembre. Il serait atteint d'un cancer dans un stade très avancé.

Abdelkader Bensalah était chef de l'Etat par intérim suite à la démission de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika. Son poste de président du Sénat et deuxième homme de l'Etat lui permettait de succéder au président démissionnaire. Il a en fait assuré cette fonction pendant plusieurs mois, jusqu'à l'élection de Abdelmadjid Tebboune.

D'ailleurs, Abdelkader Bensalah paraissait fatigué et amoindri dans toutes ses apparitions et sorties officielles. Des indiscrétions parues dans la presse algérienne ont révélé les difficultés de l'ex-chef de l'Etat d'assumer ses responsabilités. En conséquence, des observateurs expliquaient l'insistance de Ahmed Gaïd Salah sur la tenue d'une élection présidentielle dans les plus brefs délais par sa crainte de voir Abdelkader Bensalah rendre l'âme et se retrouver dans une impasse politique.

L'ex-Chef de l'Etat a été pressenti de retour à son ancien poste de président du Conseil de la nation suite à la passation du pouvoir au nouveau chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune. Mais son état de santé serait le plus grand obstacle.

Abdelkader Bensalah est né le 24 novembre 1941 à Fellaoucene (Oran) dans l'ouest algérien. Âgé de 78 ans, il fait partie des caciques du pouvoir auxquels Abdelaziz Bouteflika faisait confiance. Ahmed Gaïdd Salah décédé aujourd'hui a également compté sur lui pour achever sa feuille de route. Le mouvement contestataire qui a fait chuter le plan du cinquième mandat, avait comme principale revendication le départ de Abdelkader Bensalah, Nouredine Bedoui et Tayeb Belaïz ( Les 3B).