Un sans-papier algérien a tenté de se suicider dans l’après-midi de mardi 7 janvier, à l’intérieur d’un commissariat de la ville de Dijon en France, rapporte le journal local Le Bien Public. Il se trouve hors de danger dans un établissement hospitalier de la région.

Selon la même source, le jeune Algérien qui se trouve en situation irrégulière en France, a tenté de se donner la mort à l’intérieur du commissariat de la place Suquet à Dijon, en avalant du verre et des lames de rasoir. Le sans-papier algérien avait été arrêté dans l’après-midi de lundi. Il aurait été interpellé par les policiers pour le vol de vêtements sportifs du magasin Intersport de Dijon-Chenôve.

Placé en garde à vue au commissariat de la place Suquet, le mis en cause s’est d’abord infligé des blessures au bras avec les bouts métalliques d’un vêtement. Il déclarera ensuite aux policiers qu’il aurait avalé des lames de rasoir.

L'Algérien placé sous surveillance médicale

Le jeune algérien a été rapidement transféré au Centre hospitalier universitaire (CHU) Dijon-Bourgogne. Placé sous surveillance médicale, les médecins ont retrouvé dans son estomac du verre et des branches de lunettes. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de cette affaire. Le prévenu est maintenu au Centre hospitalier afin d’être hospitalisé.

À lire aussi :  Accusés d'abus de fonction, des employés d'Air Algérie sous le verrous

Selon notre source, le jeune Algérien en situation irrégulière en France se serait sacrifié un bras à l’intérieur du commissariat. Malgré qu’aucune information officielle n’est disponible pour le moment, mais le média français a indiqué que les coups que le prévenu se serait infligés au bras étaient très graves. Le sans-papier algérien aurait utilisé des bouts métalliques d’un vêtement pour se taillader le bras.

Lire également : Grande-Bretagne : Un jeune Algérien assassiné à Londres