Edy Cohen, professeur israélien du monde arabe et chercheur au Centre universitaire de Bar-Ilan, s’en est pris, samedi 18 janvier, à l'armée algérienne dans une publication sur son compte Twitter. De fait, les propos de Cohen n’ont pas manqué d’enflammer les internautes algériens.

Réagissant à un article d’un journal algérien qui traite de la volonté de l’armée algérienne « de se doter d’un missile de croisière qui peut faire le tour de la terre en quelques minutes », Edy Cohen a tourné en dérision l’information, en ironisant les capacités réelles de l’Algérie.

« En Algérie, le pétrole français et l’or de Tamanrasset sont sous le contrôle des militaires. La bourse d’étudiants est de 15 euros. L’allocation chômage est de 50 euros à qui en peut. La mensualité des militaires est de 150 euros. La mensualité des enseignants est de 200 euros. Le revenu moyen par habitant est de 5 euros par jour. Et ils osent menacer Israël de disparition » a-t-il en effet écrit sur Twitter.

En outre, Edy Cohen ne s’est pas contenté de s’attaquer à l’Algérie, mais il a versé aussi dans la provocation contre les Algériens. « Vous ferez mieux de prier pour votre survie » a-t-il lancé également.

Les propos d’Edy Cohen enflamment les internautes algériens  

Les internautes algériens n’ont pas manqué de commenter la publication d’Edy Cohen, fustigeant son attaque contre l’Algérie et son peuple. Ils étaient d'ailleurs plusieurs à signaler que ces provocations contre l’armée algérienne ne sont en réalité, qu’une preuve qu’Israël garde toujours, un œil sur le renforcement de l’arsenal militaire algérien qui pourrait servir dans une coalition contre lui.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Pour rappel, plusieurs rapports ont révélé que le Mossad avait mis en garde le gouvernement, dès 2009, sur l’expansion dangereuse d’une force maritime algérienne capable de mettre en danger la sécurité intérieure d’Israël.