Un avocat de la cour de Sétif dans l’est de l’Algérie, a été gravement agressé par un individu dans la matinée de jeudi 13 février. L’agresseur aurait asséné plusieurs coups au marteau à la tête de la victime, rapporte le journal arabophone, Echorouk.

Selon la même source, l’avocat Z. Abdelkarim, a échappé à une mort certaine suite à son agression. Souffrant de plusieurs blessures au niveau de la tête, il a été transféré dans un état critique à l’hôpital Saadna Abdenour de Sétif où il a été admis aux services des urgences médicales.

L’agresseur, un quarantenaire a été arrêté par les services de sécurité et placé en garde à vue. Les motifs de l’agression ne sont pas encore connus.  Le mis en cause pourrait faire face à plusieurs accusations allant d'agression armée causant des lésions jusqu'à tentative de meurtre, en plus de possession d'armes dans un dessein dangereux. En attendant que la lumière soit faite sur cette nouvelle, tentative d’assassinat, le débat est relancé sur la violence qui gangrène la société algérienne

Pour rappel,  le 19 janvier dernier, un avocat âgé de 70 ans a échappé à une tentative d’assassinat dans son cabinet à la cité du 20 août dans la ville d’Adrar, dans le Sud de l’Algérie. Un individu armé de barre de fer s’est introduit dans son lieu de travail et lui a asséné plusieurs coups avec une barre de fer. L’avocat n’a du son salut qu’à l’intervention de sa fille arrivée sur les lieux au moment des faits ainsi qu’aux voisins qui ont pu maîtriser l’assaillant.

À lire aussi :  Une Allemande tue une Algérienne pour simuler sa mort

Lire aussi : Un délégué médical assassiné par trois étudiants en médecine