L’Association de la Diaspora des Algériens Résidents à l’Etranger (DARE) a appelé le gouvernement algérien à ouvrir les frontières terrestres avec le Maroc. Otman Douidi, vice-président de l’association demande à la présidence algérienne de tenir ses promesses inconditionnelles d’ouvrir les frontières avec le Maroc, dans un communiqué de presse rendu public lundi 24 février.

L’Association de la Diaspora des Algériens Résidents à l’Etranger estime que « l’heure est également à la coopération de bonne foi et non au réveil des vieux conflits et des fausses excuses côté politiques algériens ». « Il n’est plus d’actualité de demander des excuses sur le dossier de la fermeture des frontières car c’est se cacher derrière un fil de laine, les citoyens des deux pays, Algérie et Maroc, connaissent bien les responsabilités et le contexte politique des deux pays dans la fermeture des frontières, il n’est nullement nécessaire de faire remonter les vieux dossiers inutilement, il faut regarder de l’avant, l’heure est à la construction et à la coopération » indique le communiqué de la DARE.

Ladite association souligne également que « nous vivons en 2020 une nouvelle ère de la diplomatie algérienne sur le continent africain, cette ouverture va marquer une rupture avec l’ancien régime. Le peuple algérien sera fier de cette ouverture qui saura laisser une trace positive pour la diplomatie algérienne en Afrique », conclut le même document adressé à Abdelmadjid Tebboune.

Que fera Tebboune après cette interpellation ?

Il faut rappeler que le président algérien Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé vendredi dernier, au sujet de la fermeture des frontières terrestres entre l’Algérie et le Maroc. Il a rappelé dans une déclaration, accordée à la chaîne TV Russia Today, que la décision algérienne de fermer les frontières en 1994 était une réaction aux mesures prises par les responsables marocains concernant l’imposition d’un visa aux Algériens. Abdelmadjid Tebboune avait promis de « revoir les relations algéro-marocaines dans le cas où le Maroc présenterait ses excuses au peuple algérien ».

Lire aussi : L’Algérie force le Maroc à délocaliser la réunion de la CAF