La police criminelle de Schweinfurt, dans le sud de l’Allemagne, a arrêté jeudi 28 février, un militant de l’extrême droite allemande qui a poignardé un ressortissant algérien âgé de 25 ans. Le caractère xénophobe de l’agression n’est pas exclu, selon la police bavaroise.

Selon un communiqué de la police de Munich, un passant a trouvé le jeune Algérien gravement blessé dans la nuit de mercredi et en a informé la police. Les éléments de la police criminelle de Schweinfurt, en coordination avec le bureau central de lutte contre l'extrémisme et le terrorisme du parquet général de Munich, ont immédiatement engagé des mesures de recherche et des enquêtes initiales pour retrouver l’auteur de l’agression.

Au cours de l’enquête, l’exploitation d'images la vidéosurveillance ont permis d’identifier l’agresseur et d'obtenir des informations sur d'éventuelles personnes impliquées dans le crime ainsi que des témoins. Le suspect, un militant de l’extrême droite âgé de 27 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. Il a été traduit devant le tribunal local de Schweinfurt vendredi après-midi sur ordre du procureur général de Munich. Celui-ci a ordonné son placement sous mandat de dépôt pour tentative d'homicide involontaire.

Le communiqué de la police indique également que le ressortissant algérien a subi une intervention chirurgicale. Son état de santé est désormais stable.

Recrudescence des attentats xénophobes en Allemagne

Pour rappel, les services de sécurité allemande ont démantelé, la semaine dernière, un dangereux groupe d’individus qui projetait de commettre des attentats contre des musulmans et des mosquées en Allemagne. 12 individus ont été interpellés lors de la perquisition de leur QG.

Parmi les membres de ce groupuscule, quatre sont reconnus comme les têtes de l’organisation et 8 autres apporteraient des aides financières et matérielles. Il a été découvert, sur les lieux de leur rencontre, des haches, des épées et des armes à feu.

Lire aussi : Un Algérien assassiné par son compatriote en Allemagne