Un couple de retraités a été retrouvé mort dans son appartement dans la capitale Alger. Les deux époux auraient été tués à l'aide d'une barre de fer trouvée sur les lieux, selon le site arabophone Ennahar online, qui a rapporté l'information lundi 9 mars. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour élucider cette affaire.

Une affaire qui a jeté l'émoi au quartier Kechatla, lieu de résidence des victimes, à la découverte de ce crime. Un meurtre crapuleux dont le ou les auteurs sont en fuite. Alertés par un jeune du quartier, qui a fait la macabre découverte, lundi vers 17 heures, les éléments de la Gendarmerie se sont déplacés sur les lieux. Selon la même source, les deux victimes auraient subi des violences extrêmes.

Elles auraient été tabassées à mort par leur meurtrier à l'aide d'une barre de fer, trouvée sur les lieux du crime. Les dépouilles des deux seniors, dont l'époux, Tahar H, est âgé de 80 ans, ont été transférées vers l'hôpital de Douéra pour les besoins d'autopsie. Les éléments de la Gendarmerie nationale de la wilaya d’Alger ont enclenché l’enquête d’usage qui permettra de déterminer les circonstances de ce double crime et d'en identifier le ou les auteurs.

Les homicides en Algérie sont en augmentation constante. Rien que dimanche 8 mars, un jeune homme a été retrouvé brûlé vif dans la commune des Eucalyptus, située dans la banlieue sud-est d’Alger. Des témoignages affirment que ce sont deux repris de justice qui ont commis ce meurtre, suite à un différend avec la famille de la victime. Cette dernière (B. S.) était âgée de 18 ans. Elle avait quitté le domicile familial depuis quelques temps suite à une dispute avec son père.

Lire aussi : Algérie : Un jeune homme de 20 ans tué par son père à Constantine