Le coordinateur de l’Union démocratique et sociale (UDS, non-agréé), Karim Tabbou, a été condamné, ce mercredi 11 mars, à un an de prison dont six mois ferme et 50.000 dinars d’amende.

Karim Tabbou a été arrêté le 12 septembre 2019 à Alger avant qu’il ne bénéficie d’une liberté provisoire le 25 du même mois. Il sera, cependant, interpellé de nouveau le lendemain et mis sous mandat de dépôt pour « atteinte à l’unité nationale et au moral de l’armé ». En janvier, le juge d’instruction a rendu une ordonnance dans laquelle il a prolongé sa détention provisoire pour une durée de quatre mois.

Lors de son procès du mercredi 4 mars, le procureur de la République a requis une peine de quatre années de prison ferme. Il a été également condamné à payer une amende de 200 000 dinars. Selon Comité national pour la libération des détenus (CNLD), Karim Tabbou sortira de prison le 26 mars.